Dossier

Equipements de sécurité : quel est leur rôle exact ?

Depuis plusieurs décennies, les constructeurs automobiles nous abreuvent de sigles plus ou moins barbares censés augmenter le niveau de sécurité de nos autos. Mais cet empilement n'a parfois guère plus qu'une vocation marketing.

Sommaire du dossier

3. Sécurité passive

Sécurité passive©Ford-Motor-Company

publié le 7 juillet

Ces dispositifs agissent lorsque l'accident se produit, en réduisant l'impact de celui-ci sur les occupants du véhicule.

A lire aussi

Airbag (sac gonflable en français) : intégrés au volant, à la planche de bord, aux sièges ou encore au pavillon, ils se déclenchent puis commencent à se dégonfler en une fraction de seconde et amortissent ainsi le choc des occupants, à la manière d'un oreiller. Les voitures les mieux dotées en la matière en comptent jusqu'à treize !

Dispositif de freinage anti-multicollision : une fois que l'accident s'est produit (l'information est transmise par le système de déclenchement des airbags), ce dispositif bloque les quatre freins du véhicule. Dans le cas où un autre vient le percuter, l'effet « boule de billard » est ainsi très fortement diminué.

eCall (appel automatique d'urgence) : lorsque les airbags se sont déclenchés, il permet au véhicule d'envoyer un signal à un central indiquant la position exacte. Le dit central tente alors de contacter les occupants pour s'assurer que tout va bien. Si aucune réponse n'est apportée par les passagers, les secours sont alors automatiquement envoyés sur le lieu de l'accident. Ce central peut également être contacté volontairement grâce à une touche généralement placée au niveau du plafonnier avant.

Isofix : il s'agit d'une norme de système d'attache des sièges destinés aux enfants, qu'il s'agisse d'une coque pour les plus jeunes ou d'un rehausseur. Ces derniers sont ainsi fixés de manière rigide à la structure de l'auto et ne risquent pas de bouger pendant la décélération ou le choc.

Pre-Sense / Pre-Safe... : Si le nom de cet équipement diffère selon les marques, son concept - regrouper les systèmes de protection préventive des occupants - reste le même. En se basant sur les informations fournies par les différents radars et caméras de l'auto, il détecte la probabilité d'un accident imminent et active alors la tension des ceintures de sécurité, la fermeture des fenêtres et du toit ouvrant, l'allumage des feux de détresse et pré-active le déclenchement des airbags.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.