Dossier

Recharger sa voiture électrique

Si, aujourd'hui, plus de 8 acheteurs de véhicules sur 10 n'optent pas pour l'électrique, c'est que quelques zones d'ombre demeurent autour de ces autos. L'autonomie est sans doute la principale, mais tout ce qui a trait à la recharge demeure également bien mystérieux pour l'automobiliste lambda.

Sommaire du dossier

2. Recharger au quotidien

Recharger au quotidien©Tesla

publié le 26 septembre

A moins de parcourir plusieurs centaines de kilomètres chaque jour, il existe de nombreuses possibilités pour « faire le plein » de son électrique durant les périodes où on ne l'utilise pas :

A lire aussi

A domicile.

C'est la solution la plus évidente, l'une des moins contraignantes mais, également, l'une des moins coûteuses. Il suffit d'une prise dans son garage ou à proximité de l'endroit où l'on stationne son auto, même si c'est en extérieur. En effet, la quasi-totalité des câbles de recharge supportent les intempéries, tant que celles-ci demeurent « normales ». En cas de tempête ou de chutes de grêle, mieux vaut éviter de laisser ce coûteux dispositif (100 à 500 € suivant les modèles et les marques) dehors. En vous branchant sur une prise simple, comme vous le feriez pour n'importe quel appareil électroménager, vous pourrez récupérer de 100 à 150 km en moyenne en une nuit. Gare toutefois, si ce branchement est éloigné de votre point de stationnement : il n'est pas question, pour des questions de sécurité, de rajouter une rallonge entre la prise et le câble de chargement. Certains modèles sont d'ailleurs capables de détecter un tel branchement et ils refusent alors de charger. Au besoin, mieux vaut investir dans un câble plus long. Si votre usage nécessite de récupérer davantage d'autonomie, il vous faudra investir dans une wallbox. Ce système permet de multiplier, le plus souvent par deux, l'énergie envoyée à la voiture. Il présente également des sécurités supplémentaires, notamment en cas de coupure de courant ou de surchauffe du cordon de charge. Là encore, certains dispositifs supportent de rester à l'extérieur. Outre leur coût, qui varie entre 600 et 2 000 € avant la déduction des éventuelles aides accordées par l'Etat et/ou les collectivités locales, ces bornes nécessitent un câble spécifique de type 2. Un élément livré de série avec la presque totalité des modèles électriques du marché. S'il est indispensable d'en posséder un, c'est que, en France, la législation interdit que les bornes installées à domicile soient pourvues d'un câble qui leur soit fixé. L'investissement sera toutefois rentabilisé car un tel câble est nécessaire pour se brancher sur les bornes publiques délivrant jusqu'à 22 kW.

Au travail.

De plus en plus d'entreprises possèdent, sur leur parking privé, des bornes de recharge qui sont parfois gracieusement mises à disposition des employés. Dans ce cas, c'est tout bénéfice pour ce dernier puisque la recharge sera alors gratuite. Suivant le type de bornes, il faudra toutefois se doter du câble de recharge adapté.

Sur le parking d'un centre commercial.

Sans doute avides d'attirer une clientèle réputée aisée, les grandes enseignes sont de plus en plus nombreuses à faire installer des bornes de recharge sur leur parking. Généralement, si ces dernières sont de faibles puissances, leur usage est gratuit. Dans ce cas, vous ne récupérerez que quelques kilomètres d'autonomie durant vos courses hebdomadaires. Certaines enseignes, telles que Carrefour, Leroy Merlin ou Lidl, équipent désormais la majeure partie de leurs parkings avec des bornes dont la puissance maximale est de 22 kW. D'autres n'hésitent pas à proposer des points de recharge délivrant 50kW et plus. Il faudra alors mettre la main à la poche pour s'y connecter car de telles bornes sont généralement aux mains d'opérateurs qui n'ont rien à voir avec le commerce qui les héberge.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.