Dossier

Vitres surteintées, l'interdiction confirmée

Depuis plus de trois ans, les pouvoirs publics avaient, dans leur collimateur, les vitres surteintées. Après de nombreuses hésitations, leur interdiction est désormais confirmée. Un bon point en matière de sécurité routière, mais un bel imbroglio pour les automobilistes.

4. Qui est dispensé ?

Qui est dispensé ?©DR, DR

publié le 25 janvier

Comme toute Loi, l'interdiction d'apposer des films surteintées sur les vitres avant de sa voiture souffre quelques exceptions. La principale concerne les personnes atteintes des maladies suivantes : protoporphyries érythropoïétiques, porphyries érythropoïétiques congénitales et xeroderma pigmentosum. Pour ne pas être verbalisé, le conducteur devra présenter, en cas de contrôle, une attestation médicale. Par ailleurs, cette exemption étant attenante au véhicule, il est possible à l'entourage direct du propriétaire d'utiliser la voiture concernée. Là encore, en cas de contrôle, il faudra pouvoir justifier de ce lien. Sont également autorisés à continuer de circuler avec des vitres surteintées, certains véhicules blindés, qu'ils soient dédiés au transport de personne ou de marchandise.

A lire aussi

Cette liste, très restreinte, fait bien sûr des mécontents. Dans les départements et territoires d'outre-mer, notamment, se sont constituées des associations qui clament que ce type de film permet de protéger le véhicule et ses occupants des très fortes chaleurs. D'autres, enfin, s'appuient sur le sujet très sensible de l'emploi pour exiger le retrait de cette interdiction. Selon eux, ce sont environ 1 800 postes qui sont menacés par elle.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU