Dossier

Le contrôle technique fait peau neuve

A partir du 20 mai 2018, le contrôle technique automobile évolue en profondeur. Des changements qui font craindre à beaucoup l'impossibilité de circuler avec une voiture âgée. Réalité ou fantasme ?

Sommaire du dossier

3. Plus sévère, certes, mais plus juste ?

Plus sévère, certes, mais plus juste ?©Fridolin Freudenfett, Fridolin Freudenfett

publié le 23 avril

Les points qui exigeront une réparation immédiate concernent directement la sécurité et sont considérés comme représentant un danger majeur et immédiat pour l'ensemble des automobilistes. Qui se plaindra que soit interdites de circuler en l'état les autos présentant une corrosion importante, des freins ou des pneus usés au-delà du raisonnable, des fuites importantes de liquide ou encore une absence de rétroviseurs ? Ceux qui s'entêteront à continuer à circuler avec un véhicule présentant l'un de ses problèmes sont susceptibles de recevoir une amende de 135 euros. Petite précision concernant cette interdiction de circuler, elle s'applique dès minuit la nuit suivant le contrôle technique et la signification de cette interdiction.

A lire aussi

Cette nouvelle formule du contrôle technique revoit également la façon de mesurer la pollution des moteurs diesel. Plus question, pour tous ceux mis en circulation à partir du 1er janvier 2011. Seules quelques raisons (fuite importante de carburant ou d'huile, détérioration de l'échappement, bruit anormal...), qui entraineront le recalage systématique, pourront empêcher cette vérification. Avec cette méthode, les voitures dont le filtre à particules a été retiré ou le circuit d'injection est très encrassé (injecteurs, vannes EGR...) ne devraient avoir aucune chance de passer entre les mailles du filet. Certains spécialistes évaluent la proportion de voitures diesel qui ne pourront satisfaire aux exigences de ce contrôle aux environs de 30%, avec une plus forte concentration pour celles qui sont majoritairement utilisées dans les zones urbaines. Un point qui devrait accélérer la baisse des ventes de ce type de motorisation, aussi bien en neuf qu'en occasion. Mais comme pour les points qui concernent la sécurité, faut-il s'offusquer de voir les véhicules polluants exagérément obligés d'être mis à niveau ?

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.