Dossier

Le contrôle technique fait peau neuve

A partir du 20 mai 2018, le contrôle technique automobile évolue en profondeur. Des changements qui font craindre à beaucoup l'impossibilité de circuler avec une voiture âgée. Réalité ou fantasme ?

Sommaire du dossier

1. Plus d'un quart de siècle d'amélioration du parc

Plus d'un quart de siècle d'amélioration du parc©D.R., D.R.

publié le 23 avril

Le contrôle technique automobile obligatoire est entré en vigueur, en France, le 1er janvier 1992. Soit 16 ans après que les textes européens en aient posé les bases. L'objectif est de permettre une baisse significative du nombre d'accidents mais aussi de réduire l'impact environnemental du parc automobile en alertant les propriétaires de voitures des éventuels défauts, en matière de sécurité et de pollution, de leur monture. Une alerte qui peut s'étendre jusqu'à la contrainte pour certains points jugés cruciaux. Si la nouvelle version du contrôle technique, qui entrera en vigueur le 20 mai, fait beaucoup couler d'encre, ce n'est pourtant pas la première fois que celui-ci évolue. Des directives de 1996, 2009 et 2010 l'ont déjà fait auparavant. Sans oublier le lobbying des réseaux de centre de contrôle technique pour tenter, sans succès à ce jour, de faire passer le rythme du passage obligatoire de deux à un an.

A lire aussi

A ce jour, environ 6 000 centres se partagent, dans l'Hexagone, ce gros gâteau de plus de 25 millions de contrôles effectués chaque année.

1 / 3

suivant

Sommaire du dossier

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU