Dossier

Fiscalités et aides à l'achat : où en est-on ?

Bâton d'un côté, carotte de l'autre... il est presque impossible de s'y retrouver entre les mesures destinées à alourdir la fiscalité automobile et celles censées favoriser l'achat d'un nouveau véhicule.

1. Pas facile de s'y retrouver

Pas facile de s'y retrouver©D.R.

publié le 16 mai

Depuis des décennies, l'automobile est l'un des moyens favoris de nos gouvernants pour engranger des taxes. Si les plus importantes, proportionnellement parlant, qui concernent les propriétaires de voitures sont celles touchant le carburant (plus de 200% pour le diesel et le super sans-plomb), pas un produit lié à nos automobiles n'y échappe : assurance, entretien... et naturellement l'achat. Bien sûr, à l'acquisition d'une voiture neuve, il faut verser 20% de TVA, comme sur la plupart des produits vendus dans l'Hexagone. A ce « jeu », les Français ne sont pas les plus mal lotis, loin s'en faut. Dans des pays comme le Danemark, la Norvège ou le Portugal, les taxes à l'achat peuvent plus que doubler le prix hors-taxes d'une voiture.

A lire aussi

Au fur et à mesure des années (et des besoins en trésorerie de l'Etat ?), de nouvelles ponctions sont toutefois venues s'ajouter à cette incontournable TVA. La plus célèbre d'entre elles est sans nul doute la défunte vignette. Apparue en 1956, elle avait alors pour vocation de financer un fonds national de solidarité destiné aux personnes âgées. Une noble cause qui semble toutefois rapidement oubliée puisque, dès 1959, on constate que les sommes versées à ce fameux fonds sont largement inférieures aux recettes de la vignette. Au final, cette taxe disparaîtra en 2000.

Mais loin de lâcher la bride aux automobilistes, les différents gouvernements qui se sont succédé depuis ont maintenu, ou pire, ont augmenté la pression fiscale. Seule nouveauté, depuis un peu plus d'une décennie, pour inciter les Français à acheter des voitures plus « propres », certaines incitations, très ciblées, sont également apparues. Mais devant la complexité de ces dispositifs, un point complet s'impose.

1 / 3

suivant

Vos réactions doivent respecter nos CGU.