Dossier

Sécurité routière : ce qui change en 2020

Plus que jamais considérée comme une cause primordiale, la sécurité routière profite, ou profitera dans les prochains mois, d'une salve de nouvelles mesures. Mais toutes vont-elles se montrer efficaces ?

Sommaire du dossier

2. Les mesures directes

Les mesures directes©Micka 13

publié le 20 mars

Radars : toujours plus

A lire aussi

Environ 500 « flasheurs » supplémentaires sont prévus pour cette année. La plupart d'entre eux appartiendront au genre tourelle. Perchées sur un mat de 2,60 m, ces cabines d'un nouveau genre devraient être 1 200 sur les bords des routes françaises d'ici à la fin de l'année. Certaines seront de nouvelles implantations, tandis que d'autres remplaceront certaines des cabines « ancien modèle » vandalisées pendant l'épisode des gilets jaunes. Petite astuce, sans doute destinée à ne pas faire exploser le budget installation, une partie de ces cabines ne sera qu'une coquille vide. Comprenez par-là que leur coque ne contiendra pas de radar. Mais pas question de s'habituer à ces leurres : ces faux-radars seront tournants. Une tourelle vide le lundi pourra donc être pleinement active le mardi, et inversement. Surprise supplémentaire, les véhicules photographiés en excès de vitesse seront également soumis à une vérification de la validité de leur assurance. Pour un défaut constaté une première fois, l'amende sera de 750 euros. Enfin, le parc de voitures-radars, les fameux mobiles-mobiles, sera privatisé dans 8 régions contre une seule, la Normandie, à ce jour. Ce sont donc plus de 200 véhicules qui seront aux mains d'entreprises avides de rentabilité. Au passage, sachez que plusieurs dizaines de nouveaux véhicules destinés à cet usage viennent d'être acquis. Et pour brouiller les pistes, il s'agit de modèles non encore présents dans ce parc : Seat Leon ST, Skoda Octavia Combi...

Téléphone au volant : un durcissement insuffisant

Les conducteurs verbalisés pour son usage en même temps que pour un dépassement de la vitesse autorisée et/ou une infraction aux règles de croisement, de dépassement ou de priorité pourront écoper d'une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 6 mois.

90 km/h : un retour timide

Sur le papier, les Conseils Départementaux peuvent revenir à l'ancienne limitation de vitesse. Dans les faits, le Premier Ministre leur a tellement fait la leçon quant à leur responsabilité si la mortalité augmentait dans leur département que bien peu s'y risquent. Nous y reviendrons en détail dans un prochain dossier.

Permis moto : plus difficile à décrocher

De nouvelles épreuves de plateau arrivent, conjuguées à un examen de conduite qui passe à 45 minutes et à l'arrivée d'un Code spécifique. Devenir motard sera plus compliqué mais vu les chiffres d'accidentologie les concernant (ils ont 22 fois plus de risques de mourir sur la route qu'un automobiliste), cette sévérisation va plutôt dans le bon sens.

Sécurité Routière : nouveau slogan

Le « Vivre, ensemble » remplace le « Tous responsables ». Une astuce de communication à l'effet sans doute nul.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.