Dossier

Que faire en cas de panne précoce ?

Même si, en l'espace de quelques années, la fiabilité des voitures a progressé dans des proportions étonnantes, aucun modèle n'est à l'abri d'une panne après quelques années, voire quelques mois d'utilisation. Heureusement, s'affranchir de la facture n'est pas une fatalité.

Sommaire du dossier

2. Le réseau, passage obligé pour obtenir une prise en charge

Le réseau, passage obligé pour obtenir une prise en charge©D.R.

publié le 19 mai

Si votre voiture tombe purement et simplement en panne, vous n'aures d'autre choix que de la faire remorquer. Mais si vous « sentez » la panne arriver (fonctionnement anormal, allumage d'un voyant orange...), n'attendez pas car le constructeur pourrait vous reprocher d'avoir aggravé le problème en continuant à rouler.

A lire aussi

N'oubliez pas que, grâce à la « magie » de l'électronique, n'importe quel concessionnaire saura combien de kilomètres vous avez parcouru depuis l'allumage, même temporaire, d'un voyant d'alerte. Si ce voyant est rouge, vous n'aurez pas le choix : l'arrêt immédiat est impératif. Même si la concession est à quelques centaines de mètres de l'endroit où vous vous trouvez, faites appel à une dépanneuse. La plupart des contrats d'assurance automobile tous-risques prévoient cette prestation. Certaines marques, telles que celles du groupe Volkswagen ou Toyota, vous offrent ce service durant 1 ou 2 années à chaque fois que vous ferez effectuer une révision chez un de leurs représentants.

Si, selon vous, le problème qui affecte votre voiture s'apparente à un vice caché, il faudra impérativement que le constat de la panne, le devis et les réparations soient faites par un concessionnaire ou un agent de la marque de votre auto. Attention, pas question de vous rendre chez Citroën si vous avez une Peugeot. Même si les technologies de ces marques sœurs sont identiques, un constructeur aura parfaitement le droit de refuser toute prise en charge au prétexte que l'intervention n'a pas été effectuée dans son réseau.

Une fois la voiture déposée chez le concessionnaire, faites noter toutes vos observations par écrit sur l'ordre de réparation. Ce document autorise les techniciens à rechercher la panne mais en aucun cas à lancer les réparations. Avant de se lancer, le chef d'atelier devra vous remettre un devis en bonne et due forme, à savoir qu'il doit indiquer toutes les données relatives à votre auto, kilométrage compris, la liste des opérations à effectuer et des pièces à remplacer et la valeur détaillée de chacune d'entre elles. Une fois ce devis entre vos mains, votre premier réflexe doit être de demander à votre interlocuteur qu'il fasse une demande de prise en charge au constructeur. Et exigez que toute réponse, même négative, vous soit indiquée par écrit (un simple mail provenant de l'atelier suffit). Si la réponse qui vous est apportée vous satisfait, il ne vous reste plus qu'à faire effectuer les réparations. Sinon, il faudra suivre les instructions qui suivent.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.