Dossier

Embouteillages : peut-on lutter contre ?

En moyenne, un Français passe, annuellement, presque l'équivalent d'une journée dans les embouteillages. Ce fléau, bien connu des citadins, pourrait pourtant être, en grande partie, supprimé.

Sommaire du dossier

1. Le cauchemar des citadins et des vacanciers

Le cauchemar des citadins et des vacanciers©D.R., D.R.

publié le 21 novembre

Si vous résidez dans un grand centre urbain et que vous utilisez régulièrement votre voiture, notamment pour aller travailler, les embouteillages font partie de votre quotidien. Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Paris... pas une de nos métropoles n'échappent aux tristement fameux bouchons des heures de pointe. Pour les autres, ce problème n'apparait souvent que lors des grands départs en vacances, qu'ils soient estivaux ou hivernaux. Ce ne sont alors plus les axes périphériques qui sont congestionnés, mais bien les principales autoroutes qui sillonnent l'Hexagone (A6, A7, A8, A9 et A63 en été, A40, A41 et A43 en hiver) qui retiennent les automobilistes, parfois pendant de nombreuses heures.

A lire aussi

Et encore, nous ne sommes pas, et de loin, les plus à plaindre. Les capitales asiatiques mais aussi Bucarest, Mexico ou encore Moscou, font bien pire. A l'opposé, certaines villes parviennent à réduire considérablement les embouteillages. Peut-on en déduire que ces derniers ne sont pas une fatalité ? Que leur formation réponde à des facteurs clairement identifiés et, donc, contre lesquels il est possible d'organiser un plan de lutte ?

1 / 3

suivant

Sommaire du dossier

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU