Road Trip

Deux jours sur les routes du Pays basque (#2)

À cheval entre la France et l'Espagne, ce territoire n'a pas attendu d'être sous les feux des projecteurs du G7 pour se construire une réputation mondiale. Sous Napoléon III, l'impératrice Eugénie en avait fait son lieu de villégiature favori.

4. Jour 2 : La Bastide-Clairence - grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya

Jour 2 :  La Bastide-Clairence - grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya ©Blay Foldex - Cartes, plans, guides

publié le 25 septembre

Que vous y ayez passé la nuit ou pas, La Bastide-Clairence mérite que vous arpentiez ses rues. Elle aussi fait en effet partie des plus beaux villages de France, une espèce très invasive au Pays basque.

Vous y découvrirez, notamment, des édifices religieux appartenant à plusieurs cultes différents, héritage de l'époque où Louis 1er, roi de France et de Navarre, en fit un débouché sur la mer, bien que l'océan Atlantique se trouve à une trentaine de kilomètres de là. Repartez ensuite à l'assaut des Pyrénées par la D251. Après quelques kilomètres, votre première halte sera pour les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya (6), ouvertes du 15 mai au 15 novembre. Objets préhistorique, arts rupestre et pariétal, sculptures géologiques... le voyage dans le temps est garanti. Ces merveilles ont été découvertes par hasard, en 1895, alors que débutait l'exploitation du phosphate de la grotte d'Isturitz. Ces sites sont classés Monuments historiques depuis 1953.

Chargement en cours
La Bastide-Clairence a été fondée en 1314 par Louis 1er roi de Navarre pour s'offrir un débouché sur la mer.
La Bastide-Clairence a été fondée en 1314 par Louis 1er roi de Navarre pour s'offrir un débouché sur la mer.
1/4
© Studio Waaz

Vos réactions doivent respecter nos CGU.