Dossier

Deux jours sur les routes de Corse

Mêlant mer et montagne, la corse est une destination fabuleuse pour les amateurs de routes sinueuses. Et durant l'arrière-saison, vous pourrez savourer dans le calme son charme et sa gastronomie. Suivez notre roadbook pour découvrir ses paysages à couper le souffle.

Sommaire du dossier

2. Jour 1 : au départ d'Ajaccio

publié le 18 octobre

Votre itinéraire débute à Ajaccio (1), capitale de la Corse-du-Sud. Cette cité portuaire au riche passé mérite que vous vous y attardiez (au moins) toute une matinée avant de prendre la route. Vous musarderez dans ses rues commerçantes et pousserez jusqu'à la place Napoléon, où siège une statue équestre de l'empereur entouré de ses quatre frères. Une vue incomparable sur la baie et sur la ville avec tous ses clochers vous y attend. En chemin, vous visiterez la cathédrale baroque Notre-Dame (XVIe siècle), ornée de peintures de Delacroix et du Tintoret, mais aussi l'incontournable Maison Bonaparte. Demeure de naissance de l'empereur, on y trouve l'une des plus belles collections de meubles italiens génois, toscans, milanais et romains du XVIIe au XIXe siècle. Enfin, pour parfaire cette matinée culturelle, prenez le temps de découvrir les collections du Palais Fesch. Installé en plein cœur d'Ajaccio, ce musée présente un millier de peintures italiennes provenant de la collection personnelle du cardinal Joseph Fesch, oncle maternel de Napoléon, qui rassembla près de 17 000 œuvres d'art. L'heure du déjeuner venue, vous vous rendrez au restaurant 20123 situé à proximité de la citadelle d'Ajaccio. Un endroit particulier où vous ferez un voyage tant visuel que gustatif : un repas traditionnel corse élaboré à partir de produits locaux vous y sera servi pour le bonheur de vos papilles. Alternativement, vous pourrez vous restaurer au Cabanon Bleu sur le cours Lucien Bonaparte. Avec sa vue imprenable sur la baie d'Ajaccio, cet établissement est idéal pour se régaler de poissons et crustacés face à la mer, en profitant de la luminosité incroyable de l'arrière-saison.

A lire aussi

Vous quitterez la ville par les routes territoriales T22 puis T20 en direction de Porticcio, dont vous longerez les plages via les D55 et D555. Elles ont pour noms Viva, Agosta, Stagnola, Isolella, Ruppione ou encore Mare e Sole, et comme dénominateurs communs une vue imprenable, du sable blanc, des criques protégées et une eau translucide. Au bout de cette route des plages, vous atteindrez le village de Porticcio (2). Situé à 33 km d'Ajaccio sur la route de Bonifacio, ce village a gardé de son passé ses hameaux, tel Prugna avec sa Casa Forte et sa Torra datant du XVIe siècle. À Grosseto (3) sont concentrés les 300 habitants autour des commerces et de l'école, tandis que Vignale se distingue par ses très anciennes demeures.

En fin de journée, nous vous invitons à faire relâche à l'hôtel Le Maquis. Donnant sur les îles Sanguinaires, cette luxueuse maison blanche se reflète dans le bleu azur de la mer. Dotée d'une plage privée et d'une magnifique terrasse avec deux piscines, elle vaut le détour non seulement pour son site et ses installations, mais aussi pour son restaurant L'Arboursier servant une cuisine gastronomique d'inspiration corse. Dans un budget plus raisonnable, en revenant à Ajaccio, vous pourrez également choisir de vous arrêter à l'hôtel Les Mouettes. Cette demeure de charme située à quelques pas du centre-ville et du port offre un très beau panorama sur le golfe. Les clients disposent d'une petite plage de sable blond, d'une piscine d'eau de mer, d'un jacuzzi et d'un spa.

Chargement en cours
Statue Napoléon 1er dit Le Casone (Ajaccio) - Depuis l'aéroport d'Ajaccio au Km 8,7 par la T21 - Temps de trajet : 20 min - GPS : 41° 54' 59 N, 8° 43' 25 E
Statue Napoléon 1er dit Le Casone (Ajaccio) - Depuis l'aéroport d'Ajaccio au Km 8,7 par la T21 - Temps de trajet : 20 min - GPS : 41° 54' 59 N, 8° 43' 25 E
3/7
© OT Ajaccio

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.