Dossier

Début d'année : le bon moment pour acheter ?

Les chasseurs de bonnes affaires vous diront tous, ou presque, que le meilleur moment pour acheter un voiture à vil prix, ce sont les dernières semaines de l'année. Un constat justifié ou une simple légende urbaine ?

Sommaire du dossier

2. En neuf, opération « mains-propres »

En neuf, opération « mains-propres »©Lionel Allorge, Lionel Allorge

publié le 12 février

Ce sont les marques allemandes, Volkswagen en tête, qui ont relancé l'idée d'une prime écologique en fin d'année dernière. Les nouvelles modalités de la prime de conversion gouvernementale n'ont fait que leur donner un coup de pouce. Le concept est simple : en échange d'un modèle âgé (les conditions varient selon les marques mais Fiat est le plus généreux puisqu'il attribue sa prime pour la reprise d'une voiture âgée d'au moins sept ans), vous pouvez acheter une voiture neuve, souvent une version rejetant 130 g/km de CO² au maximum, à des conditions préférentielles. Les remises annoncées sont plus conséquentes que d'habitude (jusqu'à 10 000 € chez Volkswagen !) mais le nombre de possesseurs de voitures qui ne sont plus cotées qui décident d'acquérir un modèle neuf étant très limité, les constructeurs s'offrent un beau coup de pub à moindre frais.

A lire aussi

Hormis ces primes à la casse qui ne disent pas leur nom, on trouve toutefois nombre d'offres alléchantes accessibles au plus grand nombre. La plupart du temps, elles concernent des modèles à la carrière bien entamée (reprise Argus + 3 000 € sur DS 3 Performance Line, Peugeot 2008 et Renault Captur, remise de 2 900 € sur Opel Corsa Enjoy et de 3 500 € sur VW Golf...) mais les nouveautés, bien que moins généreuses, ne sont pas épargnées par cette vague de promos : Peugeot 3008 (reprise Argus + 2 200 €), Renault Koleos (reprise Argus + 5 000 €), VW Polo (remise de 3 000 €)... à noter que même si vous n'avez aucun véhicule à faire reprendre, les offres du type « reprise Argus + » vous sont majoritairement accessibles et prennent alors la forme d'une remise sur le prix de la voiture neuve. N'hésitez pas à négocier ce rabais avec votre commercial.

Bon nombre de promotions constructeur sont présentées en tant que mensualités. Si rouler en Citroën C3 pour 129 €/mois ou en Ford Fiesta pour 109 €/mois est alléchant, prenez le temps de vous pencher sur les conditions de ces offres : elles nécessitent souvent un apport conséquent (2 000 € dans le cas de la C3 et 1 490 € dans celui de la Fiesta), imposent un kilométrage maximal assez restreint (rarement supérieur à 10 000 km par an) et imposent de rendre la voiture, au terme de la location, dans un état le plus proche possible du neuf, sous peine de se voir facturer de copieux frais de remise en état. Financièrement, ces formules se révèlent souvent attractives pour qui roule assez peu et est soigneux, mais calculer ce qu'elles couteront à terme est un préalable indispensable à la signature.

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.