Road Trip

Deux jours sur les routes du Lauragais

Tapi entre Toulouse et Carcassonne, ce territoire, qui court sur trois départements, n'est pas aussi morne qu'il le semble au premier abord. Surnommé le « pays aux mille collines », il recèle tout autant de trésors culturels et gastronomiques.

1. Deux jours sur les routes du Lauragais

Deux jours sur les routes du Lauragais©Blay Foldex - Cartes, plans, guides

publié le 26 juillet

Hier comme aujourd'hui, ce territoire se veut un lieu de passage. Situé plus ou moins à mi-chemin entre l'océan Atlantique et la Méditerranée, le Lauragais est longé par l'autoroute A61, mais également par le canal du Midi.

A lire aussi

Si le relief est ici plutôt doux, ce qui explique le développement historique de l'agriculture dans cette région, le Lauragais est cerné par des zones beaucoup plus accidentées : les contreforts du Massif central - et notamment la Montagne noire - au nord-est, le pays cathare à l'est et les prémices des Pyrénées au sud. Une situation qui en fait un véritable couloir à vent. Cet axe majeur est exploité depuis plus de 2 000 ans. Déjà, au 1er millénaire avant notre ère, les Britanniques y faisaient transiter leur étain depuis les Cornouailles jusqu'à la Méditerranée, via la Garonne. Plus tard, c'est l'axe Bordeaux-Jérusalem qui sera pourvoyeur de commerce. Si les différentes périodes de l'histoire ont laissé assez peu de traces visibles, hormis les clocher-murs en briques rouges que l'on trouve dans de nombreux villages, le Lauragais est aujourd'hui particulièrement convoité par les amateurs de gastronomie. En effet, la ville principale de ce territoire n'est autre que Castelnaudary, un nom mondialement connu et qui rime immanquablement avec cassoulet. Cette petite ville de 11 000 habitants ne craint d'ailleurs pas de revendiquer le titre de capitale de cette spécialité culinaire, qu'elle célèbre tous les ans au mois d'août lors d'un festival. Cette escapade sera d'ailleurs l'occasion de déguster la recette traditionnelle de ce plat, composée de haricots lingots, de confit d'oie, de saucisse de Toulouse et de divers morceaux de porc. Bien loin, donc, des ersatz vendus dans la grande distribution. Si aucun aéroport ou aucune gare majeur ne se trouve dans le Lauragais, celui-ci reste toutefois facilement accessible grâce à l'autoroute A61 qui le relie à Toulouse, Carcassonne, Narbonne... Notre préférence va à la capitale de l'Occitanie, desservie par l'aéroport de Blagnac et la gare de Matabiau où il sera aisé de louer une voiture. Mais si vous souhaitez vous y rendre avec votre propre véhicule, comptez 7 h depuis Paris, 4 h 30 depuis Lyon, 3 h depuis Bordeaux ou encore 1 h 30 depuis Perpignan.

1 / 5

suivant

Vos réactions doivent respecter nos CGU.