Road Trip

Deux jours sur les routes d'Alsace

Repassée sous le giron de la France à la fin de la Première Guerre mondiale, l'Alsace marie les influences hexagonales et allemandes. Un mariage qui fait d'elle l'une des plus belles régions de notre pays, mais sans doute aussi l'une des plus méconnues. Une bonne raison de passer un week-end sur ses routes.

1. Deux jours sur les routes d'Alsace

Deux jours sur les routes d'Alsace©Blay Foldex - Cartes, plans, guides

publié le 23 octobre

Rattachée administrativement à la Lorraine depuis le redécoupage des régions françaises de 2015, l'Alsace conserve une identité spécifique. Ne serait-ce que parce qu'elle possède sa langue propre, l'une des plus vivaces de l'Hexagone.

A lire aussi

Une étude de 2014 démontre que 31 % des Alsaciens parlent bien cette langue et 34 % la comprennent partiellement. L'Alsace est si diverse que deux jours ne suffisent évidemment pas pour en découvrir toutes les richesses. Notre périple se concentre donc sur la région de Colmar, appelée Haute-Alsace. Préfecture du département du Haut-Rhin, que nos voisins allemands et suisses continuent de nommer Oberelsass, cette ville de 70 000 habitants occupe un territoire habité depuis l'ère préhistorique. Partagée depuis le début de notre ère entre les Celtes puis les Francs et les Alémaniques, Colmar a réellement été fondée au Ve siècle. Elle est un important centre industriel depuis 1958, date de la création de la zone située au nord de la ville, toujours très active. Autre secteur reconnu, même s'il est aujourd'hui beaucoup moins dynamique, celui de la tannerie qui a donné son nom à un quartier de la ville. Coincée entre le massif des Vosges et la Forêt-Noire, Colmar n'est pas baignée par le Rhin, ce qui ne l'a pas empêchée de devenir un carrefour commercial important grâce à sa situation, à mi-chemin entre Strasbourg et Bâle, et à la facilité d'accès qu'elle offre vers Fribourg-en-Brisgau, Genève, le Luxembourg, Munich et Zurich. À l'ouest, on trouve donc le massif des Vosges et ses deux routes les plus fameuses, celle des Vins et celle des Crêtes. Deux incontournables que vous serez amené à parcourir en suivant notre itinéraire. La première est évidemment consacrée aux célèbres breuvages blancs d'Alsace. Elle permet, depuis 1953, date de sa création, de découvrir les plus typiques villages viticoles de la région. La seconde est plus ancienne puisque apparue durant la Première Guerre mondiale. À cette époque, c'est l'intérêt stratégique de cet axe pour les armées françaises qui explique sa création. Depuis, elle permet d'observer les Vosges sur 360°. Mais revenons à Colmar, point de départ de notre périple. Pour y accéder, les options sont nombreuses. Soit par la route via l'autoroute A35 (axe Strasbourg-Mulhouse), soit par le train, la gare étant reliée à Paris Est par le TGV, mais aussi à Luxembourg, Lyon, Marseille, Metz et Strasbourg.

1 / 5

suivant

Vos réactions doivent respecter nos CGU.