Dossier

Pourquoi sommes-nous agressifs au volant ?

L'agressivité des conducteurs est un véritable enjeu de sécurité routière. Selon une étude récente, plus d'un conducteur sur 10 serait très agressif au volant et certains reconnaissent même que ce comportement a été la cause directe d'un accident entrainant des victimes.

Sommaire du dossier

2. Des causes multiples

Des causes multiples©D.R.

publié le 20 novembre

Récemment, l'université de Valence (Espagne) et l'INTRAS (l'institut universitaire espagnol du trafic et de la sécurité routière) se sont penchés sur les raisons qui poussaient un conducteur à devenir agressif. Pour la moitié des sujets, l'origine est principalement d'ordre génétique. En gros, nous naissons prédisposés, ou pas, à être agressif. Pas question, pour autant, de tout mettre sur le dos de Dame Nature. Des circonstances extérieures peuvent aussi faire apparaitre, ou font accentuer, cette agressivité. Parmi les principaux, on trouve le stress et la chaleur. Mais aussi, ne nous le cachons pas, le genre : les hommes ont une propension naturelle bien plus importante que les femmes à devenir agressifs. L'alcool, en tant qu'agent désinhibiteur, est également une cause majeure, tout comme le sentiment de frustration (le conducteur se sent lui-même agressé, à raison ou à tort, par le comportement d'un autre) et la réaction aux remarques d'un occupant de son auto que cela aille dans son sens, en approuvant sa conduite agressive, ou pas, en émettant des critiques sur sa façon trop « molle » de conduire. Autre point important, dans plus d'un cas sur deux, on devient agressif lorsque l'on conduit en zone urbaine.

A lire aussi

Loin de se limiter à l'émission de quelques noms d'oiseaux, les conséquences sont, elles aussi nombreuses. L'agressivité fait perdre à un conducteur une bonne partie de sa concentration et l'incite à avoir un comportement plus risqué car il nie alors plus facilement les dangers. Dans la plupart des cas, on s'en tient à des cris ou des insultes. Mais parfois, on en vient aux mains voire, pire encore, on se sert de son auto comme d'une arme (queue de poisson, appels de phares, chocs volontaires...).

Selon l'OMS (organisation mondiale de la santé), plusieurs infractions sont également régulièrement causées par cette agressivité : non-respect d'un feu, d'un stop ou d'un cédez-le-passage, excès de vitesse, ceinture de sécurité non-attachée, multiplication des distractions (usage du téléphone, du GPS, du système multimédia...).

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.