Dossier

Bonus-Malus 2017 : le grand bouleversement

Le 1er janvier prochain, le barème du bonus/malus écologique sera profondément remanié. Sans surprise, les primes seront moins largement distribuées, tandis que le nombre de modèles touchés par le malus sera en forte hausse.

Sommaire du dossier

1. Bonus-malus écologique : le mal-nommé

Bonus-malus écologique : le mal-nommé©Groupe Dubreuil, Groupe Dubreuil

publié le 2 décembre

C'est lors du Grenelle de l'environnement, fin 2007, qu'est décidé la mise en application de bonus et malus écologiques se basant sur les rejets normalisés de CO2 de chaque voiture neuve vendue dans l'Hexagone. Dès son annonce, cette mesure provoque une levée de boucliers. Tout d'abord parce que les bons et mauvais points ne sont pas attribués sur des critères réellement liés à l'écologie (le CO2 est un gaz à effet de serre, pas un polluant), d'autre part parce que certaines voitures étaient davantage favorisées dans leur variante « sale » que dans la propre (les diesel dotés d'un filtre à particules consommant un peu plus que le même bloc sans, ils voyaient leurs rejets de CO2 augmenter, ce qui suffisait parfois à les faire changer de tranche et donc de perdre tout ou partie de leur bonus).

A lire aussi

Chroniquement déficitaire les premières années, il a peu à peu atteint l'équilibre puis est devenu bénéficiaire (141 millions d'Euros en 2014). Pour parvenir à ce renversement, il a fallu, petit à petit, sévériser le barème, à la fois en attribuant moins de bonus et en percevant davantage de malus. Le seuil à partir duquel il faut s'acquitter de ce dernier est donc progressivement passé de 161 g/km de CO2 en 2008 à 131 g/km en 2016. En parallèle, ont été progressivement « interdites » de bonus les modèles GPL, thermiques puis hybrides diesel. Une liste de « bannis » qui va encore s'allonger en 2017.

1 / 3

suivant

Sommaire du dossier

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
94 commentaires - Bonus-malus écologique : le mal-nommé
  • avatar
    fatiguer -

    a quant la fin de leur CONNERIES.

  • avatar
    spartacus1 -

    heress55 t'est de quel côté pour sortir une connerie pareil

  • avatar
    levosgien -

    a chaque ministere ; son ministre clown
    Mitterrand a eu B Tapie
    Hollande sa Segolene
    maintenant Macron , monsieur Hulot
    le but recherché est le meme , le point final sera donc pareil

  • avatar
    coplan -

    Qu'est ce qu'il ne faut pas inventer pour voler ses concitoyens!

  • avatar
    RAZIBUS -

    J'ai pu lire récemment que les voitures équipé d'un moteur hybride au gaz naturel ne rejetaient aucune particule dans l'air, mais qu'en France, il n'existait aucune pompe contrairement à l'Allemagne où il y en a 800. De même, pas de pompes pour les voitures à pile à combustible qui ne rejettent que de la vapeur d'eau (plein en quelques minutes et 500 km d'autonomie. Il y a donc des questions à se poser.....

    avatar
    levosgien -

    j ai eu une voiture au gaz
    c est vrai qu il y a certains avantages - allez en Hollande , Belgique ou Italie et vous serez etonné sur le sujet
    mais la France , toujours marginalisée par etat d esprit , a fait mourrir cette voie
    et puis - attention a l entretien - a la qualite des huiles sinon desastre assuré - culasse , soupapes ne resistent pas longtemps

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]