Dossier

Bien choisir ses pneus hiver

Inconnus du grand public il y a quelques années, les pneus hiver font désormais parler d'eux à chaque fois que le froid fait son retour. Si certains pays les imposent au-dessous d'une certaine température, les automobilistes français ont encore le choix d'en chausser leur auto ou pas. Suivez nos conseils pour faire le bon choix et rouler en toute sécurité, quelles que soient les conditions climatiques.

Sommaire du dossier

1. A chaque usage, son pneu pour l'hiver

A chaque usage, son pneu pour l'hiver©D.R., D.R.

publié le 18 octobre

Des pneumatiques adaptés aux conditions hivernales, il en existe plusieurs types. Selon que vous rouliez dans une région tempérée ou que vous deviez affronter chaque jour des axes verglacés, voici ce que vous proposent les manufacturiers.

A lire aussi

Le message est désormais récurrent : lorsque la température passe sous la barre des 7° C, le pneu hiver offre une plus grande sécurité que le pneu été. Dans ces conditions, il offre une meilleure adhérence grâce à sa gomme plus dure. Les améliorations sont déjà notables dans les périodes de froid, donc, mais elles deviennent carrément évidentes lorsqu'il neige. Il s'avère donc être le pneu le plus adapté sur la majeure partie du territoire français entre octobre et mars. Pour ceux qui ont la chance de vivre dans les régions les plus douces de l'Hexagone et/ou qui veulent s'éviter des séances de montage/démontage tous les six mois, le pneu toutes saisons, que le grand public a découvert grâce au Michelin Cross Climate, peut être une alternative. Il faut toutefois garder à l'esprit que l'adhérence et le freinage seront un peu moins bon que ceux d'un pneu été ou hiver utilisé à la saison adéquate. De plus, il induira une légère surconsommation (aux environs de 0.2 l/100 km) par rapport à un pneu été. Pour ceux qui vivent en montagne et sont donc exposés au verglas et à la neige plusieurs mois par an, le pneu nordique s'avèrera indispensable. Ils associent des rainures profondes et carrées à des gommes plus dures pour ouvrir une meilleure motricité sur la neige et la glace. En contrepartie, ils dégradent la tenue de route et la consommation s'ils sont utilisés sur sol sec ou humide. Dans les cas les plus extrêmes, il est possible d'utiliser des pneus cloutés. Les pneus nordiques sont alors dotés de pointes métalliques et sont largement utilisés dans les pays du grand nord. En France, il est possible de les utiliser sous conditions, indiquées par l'arrêté du 18 juillet 1985. Il est, notamment, impératif d'apposer un macaron à l'arrière de son auto et de ne pas dépasser les 90 km/h.

1 / 3

suivant

Sommaire du dossier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.