Les voitures qui ont marqué les Français

  • info
  • photos
Chargement en cours
Mini (1959 – 2000)
Mini (1959 – 2000)
Il avait un foutu caractère, Alec Issigonis. Mais c'était un ingénieur génial. Après la remarquable Morris Minor, il a conçu la Mini, sortie en 1959. Avec elle, il a optimisé comme jamais le rapport encombrement/habitabilité, jetant pour ce faire les bases de toutes les citadines modernes : traction, moteur transversal, 4 roues indépendantes. Et logé correctement quatre personnes plus des bagages dans 3,05 m de long. 60 % de la longueur dévolue aux passagers : du jamais-vu ! De surcroît, la Mini était mignonne, amusante à conduire et dotée d'une tenue de route insensée. Alors oui, sa suspension à blocs de caoutchouc ne procurait aucun confort, oui la fiabilité était désastreuse en début de carrière, mais elle a remporté un grand succès commercial. Surtout avec l'apparition de la magique Cooper en 1961, qui a par la suite remporté trois fois le rallye de Monte-Carlo. Au fil de ses sept séries, la Mini a reçu nombre de modifications (dont la discutable suspension Hydrolastic en 1964), de carrosseries (break, van, berline 3 volumes, cabriolet) et même de badges (Austin, Morris, Rover, Innocenti…). La France a même eu droit à des séries limitées spécifiques, comme la Printemps ou la Sealine. Plus de 5,3 millions de Mini ont été produites, dont un joli paquet écoulé chez nous, où les spécialistes abondent. Sa descendante moderne a perdu tout sens de mini-malisme.
15/16

Autres diaporamas

Vos réactions doivent respecter nos CGU.