Citroën : 100 ans d'avant-garde... ou presque !

  • info
  • photos
Chargement en cours
XM 1989 - 2000
XM 1989 - 2000
Qu'elle était attendue, la remplaçante de la CX. La XM suscite l'enthousiasme à sa présentation en mai 1989, grâce à sa carrosserie extraordinaire signée par Marc Deschamps, chez Bertone. La suspension n'est pas en reste : gérée par électronique, l'hydropneumatique devient Hydractive, et garantit à la Citroën un compromis confort/tenue de route exceptionnel. Sous le capot, le V6 PRV garantit une certaine noblesse, mais le 2,0 l à injection de 130 ch manque d'agrément. Néanmoins, le succès est au rendez-vous : 100 000 ventes en 1990 ! La XM se voit même élue voiture de l'année 1990. Puis c'est la dégringolade. Chère, elle n'est pas fiable, la direction de PSA ayant apparemment décidé de désastreuses économies de bouts de chandelle à la fabrication. L'arrivée et du V6 à 24 soupapes (200 ch) en 1990, puis du break en 1991 n'y changeront rien, pas plus que l'évolution de 1994, caractérisée par un nouveau tableau de bord et une qualité en nette hausse. Le V6 ES qui débarque en 1997 achève de faire la XM une grande routière de haut rang, mais elle doit quitter la scène en 2000, produite à 333 405 exemplaires, sans être remplacée. Quelle aurait été sa carrière avec une qualité digne de ce nom !
10/14

Autres diaporamas

Vos réactions doivent respecter nos CGU.