Volkswagen connecte ses véhicules à la route

Volkswagen connecte ses véhicules à la route
Volkswagen connecte ses véhicules à la route
A lire aussi

publié le 16 février

A partir de 2019, le groupe allemand va introduire des technologies sans fil pour relier entre eux ses véhicules et les faire dialoguer avec la route.

Testée depuis des années avec succès, à travers divers programmes de recherche, la communication entre véhicules et avec l'infrastructure (Car2X) va donc devenir une réalité. VW a en effet prévu d'équiper les modèles à fort volume de tout le groupe d'une technologie permettant de remonter des infos en temps réel sur le trafic à partir de leurs capteurs et les partager en temps réel.

Les véhicules pourront ainsi donner l'alerte en cas de problème (accident, bouchon, chantier mobile ou route glissante) pouvant affecter le trafic local. Ces informations seront relayées dans un rayon de 500 m à la ronde, et en seulement quelques millièmes de seconde. Ainsi, les autres véhicules pourront être avertis du danger, même s'il n'est pas encore visible.

Le choix de 2019 n'est pas un hasard. C'est à partir de cette date que l'Europe va commencer à déployer des unités en bord de route, permettant de dialoguer avec les véhicules. Les remontées d'alertes pourront renseigner au passage les gestionnaires d'infrastructures sur ce qui se passe. , le signal pourra être détecté par les véhicules équipés de la même technologie.

Pour le moment, Volkswagen est le premier acteur à appliquer ce type de connectivité à l'échelle du groupe. L'introduction de cette technologie se fera en série (et sans coût supplémentaire) sur plusieurs modèles, des compactes aux utilitaires.

En France, la technologie est encore en test avec le projet SCOOP@F, qui vise à déployer 3 000 véhicules connectés avec cette technologie, afin de dialoguer avec des unités en bord de route le long de 2 000 km d'infrastructure. Renault s'est déjà engagé à produire 1 000 véhicules (des Mégane) qui seront proposés aux entreprises.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU