Une première puce 5G pour l'auto mise au point par LG

Une première puce 5G pour l'auto mise au point par LG
Une première puce 5G pour l'auto mise au point par LG
A lire aussi

publié le 29 octobre

LG Innotek, une filiale du géant coréen de l'électronique, annonce avoir développé un module de communication mobile pour l'automobile basé sur la puce 5G de Qualcomm.

La plateforme Snap Dragon est une bonne base. Mais, encore faut-il résoudre les problèmes de pertes de signaux (générés par les hautes fréquences) et la montée en température (due à la transmission de plus large quantité de données). Autant d'inconvénients que LG Innotek peut contourner grâce à son propre circuit de radio-fréquence.

Dans les faits, cette puce très compacte qui fait la moitié d'une carte de crédit peut être montée dans le véhicule ou à l'extérieur (par exemple sur le toit), où elle ne craint pas les rayons du soleil. Elle embarque pas moins de 480 composants, dont une liaison de type C-V2X (pour la communication entre véhicules et avec la route).

La puce de LG a un temps de latence d'à peine 1 milliseconde. Cela veut donc dire qu'elle peut réagir en temps réel en cas de danger. Et cela va servir pour les véhicules autonomes, qui recevront des alertes sur le trafic, ainsi que des données sur la position des véhicules et tout problème pouvant générer des accidents, dont un freinage d'urgence en amont.

Par exemple, si le véhicule est alerté d'un obstacle alors qu'il roule à 100 km/h, il ne parcourra que 2,8 cm avant que l'ordre soit donné d'activer les freins, alors que la distance aurait été de 1,4 m avec une puce 4G.

LG Inotek pense que son innovation va permettre de lancer plus vite des véhicules autonomes et connectés en 5G.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.