Un diagnostic à distance par télémétrie chez Bugatti

Chargement en cours
Un diagnostic à distance par télémétrie chez Bugatti
Un diagnostic à distance par télémétrie chez Bugatti
1/2
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 21 avril

La plus exclusive des marques de sport propose une autre dimension de la voiture connectée : la surveillance à distance par des opérateurs des organes de la voiture.

C'est un peu comme si votre voiture était surveillée depuis le muret des stands, en DTM ou en Formule 1. Sauf que la télémétrie s'applique ici à une voiture "de série" qui roule sur la route. Inauguré dès 2004 sur la Veyron, le système a été affiné pour la Chiron, un modèle de 1 500 ch et d'une valeur de 2,5 millions d'euros.

La transmission de données est assurée par un petit boîtier en aluminium intégré à la voiture, qui se connecte aux réseaux cellulaires.

A toute heure du jour et de la nuit, des opérateurs peuvent surveiller les organes du véhicule et prévenir le client par téléphone en cas de problème (par exemple : pour une pression des pneus insuffisante). Le système de télémétrie scanne en continu jusqu'à 10 000 signaux.

Toutes les Chiron sont ainsi suivies de façon personnalisée.

En apparence, ce service est très exclusif. Mais, à terme, les constructeurs généralistes proposeront aussi ce type de prestation. Les liaisons sans fil permettront en effet d'informer le constructeur d'un risque de panne.

Mais contrairement à Bugatti, il n'y aura pas un "flying doctor" pour venir à votre rencontre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.