Toujours beaucoup de fantasmes autour d'une Apple Car

Toujours beaucoup de fantasmes autour d'une Apple Car
Toujours beaucoup de fantasmes autour d'une Apple Car
A lire aussi

publié le 22 août

Alors que Google n'arrive toujours pas à percer sur le marché de la voiture autonome, malgré une expérience de près d'une dizaine d'années, les geeks restent persuadés que la firme à la pomme peut faire mieux que l'industrie automobile.

C'était, paraît-il, un rêve de Steve Jobs : réaliser une Apple Car. Il y a eu pendant un temps le mystérieux projet Titan, qui a mobilisé des centaines d'ingénieurs. Et puis, Apple a réduit la voilure, renonçant à réaliser lui-même une voiture pour se concentrer sur le logiciel.

Mais, depuis peu, les adorateurs de la marque se remettent à rêver. Un ancien de chez Apple, Doug Field, qui était parti chez Tesla, est revenu au bercail. Ce serait donc le signe que le projet est reparti...

Et puis, il y a toutes ces rumeurs en provenance des Etats-Unis. Apple travaillerait à la fois sur des lunettes connectées (Google a déjà essayé) et la réalité augmentée sur le pare-brise (Mercedes et Continental ont déjà fait ça aussi). La reconnaissance vocale de Siri pourrait aussi faciliter l'ergonomie à bord.

Toute la question est de savoir si Apple a la capacité de bouger les lignes, sachant que les constructeurs automobiles n'ont que l'embarras du choix pour nouer des partenariats.

Il ne faut pas sous-estimer l'importance d'autres grands noms de la tech, dont Samsung (qui est en partie un équipementier automobile). Par ailleurs, les sous-traitants de l'automobile ont également investi dans le numérique et la connectivité, y compris dans la cybersécurité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.