SEDRIC : la navette connectée et autonome de VW

Chargement en cours
SEDRIC : la navette connectée et autonome de VW
SEDRIC : la navette connectée et autonome de VW
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 14 juin

A l'occasion du Cebit de Hanovre, Volkswagen a présenté une nouvelle déclinaison de sa navette autonome. Nous avons pu y prendre place.

La première version de SEDRIC (Self Driving Car) a été présentée il y a deux ans. Volkswagen a proposé une version pour les noctambules, puis une autre pour le transport scolaire (à l'américaine, avec un jaune s'inspirant des bus). La dernière en date est plus destinée aux amateurs de surf (que l'on peut placer sur le toit).

Tout cela reste très conceptuel. En revanche, la marque allemande a bien l'intention de déployer ce type de navette autonome, à partir de 2021 aux Etats-Unis. Elle devrait ensuite faire son apparition en Chine, vers 2023, puis en Europe vers 2025.

A l'occasion d'une présentation de son centre d'essai, VW a réservé une petite surprise à la presse internationale. Il a été possible de faire un essai.

A partir de son smartphone et de l'application idoine (SEDRIC), une personne a appelé la navette. Celle-ci a parcouru quelques dizaines de mètres pour venir à notre rencontre, en émettant un peu de musique. On voit ensuite s'afficher le mot "hello" sur les portes. Le signe que l'on peut rentrer.

Une fois la ceinture bouclée, et quand l'un des passagers a appuyé sur le bouton "Go", le véhicule avance sans chauffeur. SEDRIC a fait un petit tour, en empruntant un itinéraire délimité par des cônes sur une aire plane. Pendant ces quelques minutes, à une vitesse de 25 km/h et avec un certain confort de roulage, nous avons pu profiter de la grande surface d'affichage que propose le pare-brise. Il est possible d'y projeter des informations et des vidéos.

SEDRIC préfigure un futur service de transport à la demande en mode autonome. La promesse de Volkswagen est de rendre le voyage facile, d'un simple clic sur le smartphone pour commande la navette, et en appuyant sur un bouton pour la mettre en route.

Rendez-vous donc en 2025 en Europe dans le meilleur des cas.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.