SAP veut se positionner sur les véhicules connectés

SAP veut se positionner sur les véhicules connectés
SAP veut se positionner sur les véhicules connectés
A lire aussi

publié le 4 novembre

Spécialisé dans les logiciels de gestion pour entreprises, le groupe allemand s'intéresse aux flottes de véhicules connectés. Il veut servir d'intermédiaire entre les acteurs de l'automobile et les clients.

Avec son offre SAP Vehicles Network, l'éditeur propose de faire profiter aux entreprises d'une plateforme mondiale. Il héberge en effet des applications et des services dans le cloud (grâce à SAP HANA Cloud). SAP peut par exemple fournir des solutions qui permettront aux conducteurs de payer pour leur stationnement ou pour leur plein de carburant sans avoir à descendre de voiture.

Le réseau permet d'accéder à plus de 10 000 stations-service et garages acceptant les paiements mobiles dans le monde.

SAP veut aussi profiter du marché en plein essor du stationnement intelligent. L'éditeur affirme pouvoir diriger les conducteurs vers 350 000 emplacements de parking (sur et hors voirie) dans 235 villes d'Europe, et 1,75 million d'emplacements (sur et hors voirie) aux États-Unis.

Si la voiture connectée est un enjeu pour les constructeurs en première monte (applications natives dans le véhicule), l'après-vente est aussi pour SAP un accélérateur de business.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.