Les premiers véhicules connectés à l'infrastructure sont en vente

Chargement en cours
Les premiers véhicules connectés à l'infrastructure sont en vente
Les premiers véhicules connectés à l'infrastructure sont en vente
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 8 avril

Dans le cadre du projet SCOOP, Renault et PSA proposent des véhicules compatibles avec une nouvelle norme de communication sans fil, sans surcoût.

Chez Renault, il s'agit de la Mégane, dont 1 000 exemplaires ont été produits avec un équipement intégré en première monte. La cible visée est celle des flottes. Pour sa part, le groupe PSA a choisi le post-équipement pour les propriétaires de DS 4 et de Citroën C4. Les frais seront pris en charge par le constructeur.

Les automobilistes intéressés peuvent s'inscrire sur le site du projet SCOOP. Ne sont concernés toutefois que les usagers des routes en Ile de France, en Bretagne, en Isère, en Champagne-Ardenne et à Bordeaux.

Il s'agit en effet des 5 zones tests où ont été déployées des unités de bord de route, sur 2 000 km de routes. L'échange de données se fait en Wi-Fi (ITS-G5). Les données sont reçues à bord, grâce un modem, deux antennes et un logiciel spécifique.

Cette expérimentation s'inscrit dans le cadre du projet SCOOP. Initié en 2014, ce projet français de système de transport intelligent a pour objectif de renforcer la sécurité routière, améliorer la gestion du trafic et constitue ainsi une étape importante dans le déploiement du véhicule autonome et connecté. En effet, la communication V2X (comme le V2C, Vehicle-to-Car et le V2I, Vehicle-to-Infrastructure) permet d'anticiper certains évènements.

A noter qu'Orange assure la continuité de la communication sur les différents réseaux.

L'exploitation des informations échangées entre les véhicules et l'infrastructure complètera les éléments obtenus par les caméras et radars qui équiperont le véhicule autonome.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.