La voiture connectée perce l'invisible

Chargement en cours
La voiture connectée perce l'invisible
La voiture connectée perce l'invisible
1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 9 janvier

Magique ! Grâce aux réseaux mobiles et au cloud, il sera possible dans le futur de faire apparaître des dangers qui ne se trouvent pas encore dans le champ de vision.

Nissan a fait forte impression au CES de Las Vegas avec son concept I2V (Invisible to visible). L'idée est de matérialiser sur un même plan ce que "voit" la voiture grâce à ses capteurs et d'y ajouter en réalité augmentée des situations qui peuvent poser problème. Autant d'informations qui sont en fait stockées dans le cloud et provenant de sources diverses.

La scène de conduite devient plus claire, plus évidente.

Par exemple, si un piéton s'apprête à traverser, et qu'il est caché par un batiment, le conducteur sera averti de la présence de cet usager (pour peu qu'il accepte de signaler sa présence dans le cloud).

Autre cas de figure : dans un parking, le conducteur serait guidé immédiatement vers les places disponibles, un avatar se chargeant de lui montrer le chemin.

Au CES, Nissan propose également d'utiliser le cloud et les résaux mobiles pour apprendre à mieux conduire. Ainsi, on pourrait faire appel virtuellement à un pilote professionnel pour montrer les meilleures trajectoires. Il suffirait de suivre un véhicule virtuel juste devant vous.

Tout cela est très conceptuel, mais c'est le signe que la voiture connectée ouvre beaucoup de possibilités.

Et pour terminer : la cerise sur le gateau. Si la météo est belle à l'arrivée, au cours d'un trajet, le pare-brise pourrait faire apparaître le soleil et un beau ciel bleu...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.