La pollution à Paris traquée par des capteurs mobiles

La pollution à Paris traquée par des capteurs mobiles
La pollution à Paris traquée par des capteurs mobiles
A lire aussi

publié le 23 mai

Pour aider la ville de Paris à lutter contre la pollution aux particules fines, Enedis (ex-ERDF) va équiper des véhicules de service d'un capteur laser qui fera des relevés en temps réel. Une application innovante de la voiture connectée.

Fruit d'un développement conjoint du think tank Planet Watch 24 et d'Enedis, ce capteur mobile qui s'installe sur le toit d'une voiture utilise la technologie laser pour mesurer le nombre de particules de 2,5 microns (PM 2,5). Il s'agit des particules les plus nocives pour la santé.

Baptisé Pollutrack, le capteur en question a déjà été déployé sur 60 voitures électriques de la filiale d'EDF. 300 en seront équipées d'ici la fin de l'année.

La mairie de Paris attend beaucoup de ce système, qui sera infiniment plus précis que les trois stations fixes d'Airparif. Avec des relevés transmis toutes les 20 secondes par GSM, il sera possible de réaliser une cartographie détaillée de la pollution à Paris.

Et à terme, quand les données seront accessibles en open data, des développeurs pourront proposer des applications permettant d'éviter les axes les plus pollués de Paris lors d'un calcul d'itinéraire.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU