La cybersécurité des véhicules devient une priorité en matière de recherche

La cybersécurité des véhicules devient une priorité en matière de recherche
La cybersécurité des véhicules devient une priorité en matière de recherche
A lire aussi

publié le 14 octobre

Alors que le véhicule devient de plus en plus connecté, les chercheurs planchent de plus en plus activement sur la protection informatique.

Lancée à Télécom ParisTech le 5 octobre dernier, la chaire Connected Cars and Cybersecurity* entend bien relever le défi de la protection des futurs véhicules connectés et autonomes. Dans la mesure où ces derniers seront dotés de composants, de capteurs, d'actionneurs, et d'interfaces de communication qui augmentent le nombre de failles potentielles, il faut redoubler de vigilance.

L'enjeu pour les chercheurs est de développer des algorithmes de protection qui s'adaptent à la puissance de calcul disponible dans les véhicules. Il s'agit de maintenir des temps de calcul compatibles avec les actions du véhicule (et notamment les prises de décision critique), tout en sécurisant les données transmises.

Parallèlement, il est nécessaire de prévoir l'hypothèse d'un piratage et de développer la résilience des fonctions primaires du véhicule (direction, freinage...). L'approche de la chaire est de développer cette résilience dès la conception du véhicule.

*La chaire de recherche et d'enseignement a été lancée avec le soutien de la Fondation Mines-Télécom et de cinq grandes entreprises (Nokia, Renault, Thales, Valeo et Wavestone).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.