La CNIL veille sur le véhicule connecté

La CNIL veille sur le véhicule connecté
La CNIL veille sur le véhicule connecté
A lire aussi

publié le 20 octobre

Lors du Mondial de l'Automobile, un point d'étape a été fait sur une consultation avec tous les acteurs concernés qui va déboucher sur un pack de conformité à propos des données.

Ces travaux ont été lancés en mars dernier, et ils ne seront achevés qu'au printemps. Néanmoins, la Commission Nationale Informatique et Libertés a souhaité communiquer il y a quelques jours sur le thème de la voiture connectée pendant le Mondial.

La CNIL a réuni des acteurs d'horizons très divers, dont les acteurs de la filière automobile, mais aussi les entreprises innovantes du secteur des assurances et des télécoms, ainsi que les autorités publiques.

Si personne de doute de l'arrivée du véhicule connecté et de son impact, en matière de sécurité routière et de gain de temps pour la société, la question cruciale reste celle des données, et notamment les données personnelles concernant le conducteur du véhicule et son interaction avec l'environnement routier.

C'est la raison pour laquelle la CNIL a souhaité dresser un cadre. Cette démarche permettra de constituer une « boîte à outils » de la conformité spécifique au véhicule connecté et de mettre en avant une nouvelle vision de la régulation visant à privilégier une démarche positive de « privacy by design ».

Ce pack de conformité est également l'occasion de préparer tous les acteurs du secteur au futur règlement européen sur les données personnelles qui sera opérationnel en 2018 et de porter au niveau européen les recommandations nationales.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.