La 5 G en test en Allemagne

Chargement en cours
La 5 G en test en Allemagne
La 5 G en test en Allemagne
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 27 janvier

Depuis déjà un an, l'équipementier Bosch teste avec le chinois Huawei une technologie basée sur le réseau 5 G pour que les véhicules puissent communiquer entre eux.

Puisqu'on vous dit que l'avenir, c'est la voiture connectée... Il ne s'agit pas ici de militer pour le droit à rédiger des SMS au volant, bien évidemment. Nous parlons de la connectivité entre les véhicules : une petite révolution qui va prochainement devenir une réalité en Europe. Pour le moment, les essais sont réalisés sur l'autoroute A9 en Bavière, qui est le banc de test officiel en Allemagne pour les nouvelles technologies. La technologie a pour nom C-V2X (Cellular-Vehicle to Everything).

Appliquée en corrélation avec les systèmes d'aide à la conduite, la 5 G permet de remonter des données sur le trafic, au-delà de la portée des capteurs embarqués. Ainsi, via le téléphone mobile, les véhicules connectés peuvent envoyer automatiquement des informations, telles que leur position et leur vitesse, directement à tous les véhicules situés aux alentours dans un rayon de plus de 300 mètres. Cela permet à l'électronique de bord de prendre en compte un véhicule en panne, un accident ou un bouchon par exemple.

En cas de problème, la voiture va alors ralentir préventivement, avant même que le capteur radar du régulateur de vitesse intelligent (ACC) ait pu détecter quoi que soit. Ces actions seront transparentes pour le conducteur. Si, pour les besoins du test, on peut voir un grand écran affichant les sources de danger possible, il n'est pas question de surcharger en informations le conducteur. Au contraire, c'est l'intelligence embarquée qui traitera ces données et prendra des décisions.

La vitesse de transmission en quasi temps-réel de la 5 G peut faire la différence et éviter des accidents. Le conducteur n'aura pas à réagir dans l'urgence, puisque sa voiture saura déjà ce qu'il se passe.

Le test mené par Bosch et Huawei, en collaboration avec Vodafone, nécessite toutefois la présence de stations de base. A noter que des tests similaires ont déjà été menés par Orange en France.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.