L'Europe pousse en faveur de la route connectée

L'Europe pousse en faveur de la route connectée
L'Europe pousse en faveur de la route connectée
A lire aussi

publié le 13 mars

La Commission européenne a adopté de nouvelles règles visant à intensifier le déploiement, sur les routes de l'Union, des systèmes de transport intelligents coopératifs (STI-C).

Cette nouvelle technologie permettra aux véhicules de communiquer entre eux, avec l'infrastructure routière et avec d'autres usagers de la route. Elle permettra d'échanger des informations concernant, par exemple, des situations dangereuses, des travaux routiers et le minutage des feux de circulation.

Il en résultera plus de sécurité et des gains de temps.

Dès cette année, les véhicules, les panneaux de signalisation et les autoroutes seront équipés d'une technologie permettant d'envoyer des messages aux usagers de la route.

La technologie retenue pour le démarrage est proche du Wi-Fi. Elle a pour nom ITS G5.

Violeta Bulc, la commissaire européenne chargée de la mobilité et des transports, a déclaré : "Tout en restant ouvert à de nouvelles technologies et évolutions commerciales, l'acte adopté aujourd'hui apporte aux constructeurs automobiles et aux exploitants routiers, entre autres, la sécurité juridique tant attendue dont ils ont besoin pour commencer le déploiement à grande échelle des services STI-C dans toute l'Europe".

Bruxelles veut un déploiement dès aujourd'hui. Cela n'interdit pas la prise en compte, en cours de route, de la 5G quand elle sera disponible.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.