L'automobile sera le deuxième marché des appareils connectés en 2030

L'automobile sera le deuxième marché des appareils connectés en 2030
L'automobile sera le deuxième marché des appareils connectés en 2030
A lire aussi

publié le 14 février

Selon une étude de l'institut Idate DigiWorld, la forte croissance de l'Internet des objets (IoT), de l'ordre de + 10 % par an, va impacter aussi l'automobile, qui est de plus en plus connectée.

35 milliards d'objets seront connectés en 2030 d'après les données de l'Idate. Le secteur le plus en avance est celui des services publics (énergie, eau...), avec une consommation mesurée en temps réel. L'industrie, la logistique ou encore la maison connectée sont aussi des univers où la demande va augmenter de façon significative.

Mais, c'est pourtant l'automobile qui va devenir le second marché le plus important en 2030. Présenté comme encore balbutiant, ce secteur est à la fois porté par les réglementations (telle que celle sur l'appel d'urgence, qui va s'appliquer à partir de fin mars en Europe) et bien sûr par le développement technologique. L'avènement des voitures autonomes va renforcer le besoin en connectivité, ne serait-ce que pour dialoguer entre véhicules et avec l'infrastructure, et pour se connecter au cloud.

En termes de technologie, si l'accès sans fil standardisé reste déjà dominant, l'IoT cellulaire (via les normes NB-IOT, LTE-M et prochainement la 5G) devrait enregistrer la plus forte croissance (plus de 55 % par an d'ici 2030). Les technologies LPWA (LoRa, Sigfox) progresseront quant à elles de 16 % d'ici 2030.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.