L'Allemagne se préoccupe des données de la voiture connectée

L'Allemagne se préoccupe des données de la voiture connectée
L'Allemagne se préoccupe des données de la voiture connectée
A lire aussi

publié le 17 mai

En avance sur la France, nos voisins d'Outre-Rhin ont décidé de se regrouper pour traiter les données issues des véhicules connectés.

Plusieurs entreprises allemandes - à savoir le groupe Daimler, Axel Springer, la Deutsche Bank, la Postbank et HERE* - ainsi que la société de conseil en nouvelles technologies de l'information CORE ont fondé une alliance pour créer leur propre plateforme de données.

Ces sociétés veulent créer une plateforme d'enregistrement, d'identification et de traitement des données, afin de permettre aux consommateurs de s'identifier plus facilement à des services sur Internet.

L'objectif est clair : constituer une alternative européenne compétitive face aux plateformes telles que Google et Facebook. Cette plateforme se fixe pour objectif de garantir les normes les plus strictes en termes de protection des données.

Daimler est pour l'instant le seul constructeur automobile à participer au projet, mais d'autres pourraient le rejoindre.

*Editeur de cartes numériques pour les systèmes de navigation, propriété notamment d'Audi, BMW et Daimler.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.