Drust se lance dans l'IA et le Big Data

Drust se lance dans l'IA et le Big Data
Drust se lance dans l'IA et le Big Data
A lire aussi

publié le 28 mars

La start-up française, qui propose un boîtier permettant de connecter le véhicule, entend exploiter ces données pour aider des partenaires à développer de nouveaux services liés à la mobilité.

A la base, Drust a développé Akolyt : un boîtier qui se branche sur la prise OBD du véhicule et aide le conducteur à mieux utiliser son véhicule. Il se voit délivrer en temps réel des conseils pour l'éco-conduite et pour l'entretien du véhicule.

A ce jour, plus d'un millier de conducteurs utilisent la solution.

Drust pense que cette base de clients peut avoir d'autres usages. La start-up propose donc d'aborder aussi le marché des professionnels (B2B), en se transformant en laboratoire à ciel ouvert. Elle veut se muer en une plateforme d'intelligence artificielle (IA), pour exploiter ce qu'on appelle le Big Data.

Concrètement, cela signifie que les données remontées par les clients de Drust pourront être transmises de façon anonyme et croisées avec d'autres données (par exemple celles des villes) pour assurer un meilleur flux de trafic ou mieux identifier des zones à risques.

Cette approche peut intéresser les assurances, les gestionnaires de flottes et même les acteurs de l'industrie automobile.

Sur le blog de l'entreprise, le PDG de Drust, Michael Fernandez, explique que les données sont le nouveau carburant de l'automobile. Les données brutes issues de capteurs ou de boitiers peuvent être traitées et transformées en données utiles pour développer de nouveaux services. C'est la raison pour laquelle Drust entend entrer dans une logique de partenariats.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.