Bosch veut faciliter les liaisons entre véhicules et infrastructures

Chargement en cours
Bosch veut faciliter les liaisons entre véhicules et infrastructures
Bosch veut faciliter les liaisons entre véhicules et infrastructures
1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 19 décembre

Alors que les industriels sont divisés entre le Wi-Fi et la 5G pour faire dialoguer leurs véhicules entre eux et avec la route, l'équipementier allemand propose de mettre tout le monde d'accord.

Alors que la Chine a déjà choisi la technologie Cellular V2X (C-V2X), basée sur la 5G, l'Europe et les États-Unis penchent plutôt pour le Wi-Fi (ITS G5). Pour ne pas avoir à trancher en faveur d'un standard, Bosch propose une solution avec le fabricant de logiciels Veniam.

L'idée est de combiner les réseaux dans une unité de commande centrale, servant pour l'échange de données entre le véhicule et son environnement extérieur. Cela signifie que la voiture pourra utiliser les réseaux WiFi modifiés de la norme IEEE 802.11p, quand ils sont disponibles, ou se connecter via un réseau mobile.

Bosch propose même utiliser les points d'accès WiFi publics ou privés existants, dès lors que les échanges ne concernent pas les fonctions critiques du véhicule.

Pour cela, l'équipementier va s'appuyer sur un logiciel de la start-up Veniam, basée dans la Silicon Valley. Sa technologie permet de gérer la diversité des protocoles en utilisant des paramètres tels que la criticité, le volume de données et même les coûts de transmission pour déterminer le mode le plus rentable pour chaque paquet de données.

Les premières applications dans les véhicules sont attendues vers 2020-2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.