BMW appelle l'Europe à autoriser la 5G en voiture

BMW appelle l'Europe à autoriser la 5G en voiture
BMW appelle l'Europe à autoriser la 5G en voiture
A lire aussi

publié le 19 novembre

En association avec Vodafone et Ericsson, le constructeur européen demande à la Commission Européenne de considérer la 5G comme une technologie pour rendre les voitures connectées entre elles et avec l'infrastructure.

Cet appel se situe dans le prolongement de courriers adressés par plusieurs organisations (GSMA, ETNO et 5GAA) aux 28 pays de l'Union.

BMW dénonce une préférence de Bruxelles pour le Wi-Fi, qui va à l'encontre du principe de neutralité technologique. La Commission souhaiterait déployer dès l'an prochain la technologie, une révision étant prévue au bout de trois ans pour prendre en compte d'autres alternatives.

En vérité, le sujet divise puisque certaines marques comme Volkswagen et Renault sont favorables à ce type de liaison sans fil, qu'on appelle aussi ITS G5.

En revanche, d'autres constructeurs comme Daimler, Ford, PSA et donc BMW, préfèrent miser sur la 5G (protocole C-V2X) qui est encouragée aussi par la chine et les Etats-Unis.

La bataille oppose les constructeurs, mais aussi les acteurs des télécoms.

La firme de Munich souhaiterait pour sa part avoir la liberté d'intégrer la 5G pour améliorer la connectivité de ses voitures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.