4 nouveaux satellites pour le réseau Galileo

4 nouveaux satellites pour le réseau Galileo
4 nouveaux satellites pour le réseau Galileo
A lire aussi

publié le 25 juillet

Le concurrent européen du GPS devient un acteur crédible dans le domaine de la navigation, avec déjà plus de 200 millions d'utilisateurs. Et le nombre de satellites en service augmente.

Initié en 1999, le programme Galileo a connu des débuts très compliqués et des retards, mais pour une fois l'Europe est en passe de remporter son pari dans le cadre d'une compétition mondiale. Un an et demi après sa mise en service, le réseau s'affirme comme un véritable concurrent du GPS américain, avec 200 millions d'utilisateurs. Les satellites sont utilisés par les smartphones et bien entendu les véhicules.

Le CNES note une augmentation très rapide du nombre de clients. Il faut dire que la précision au centimètre de Galileo est un argument de poids, notamment pour la navigation. Ce point sera même essentiel pour les futurs véhicules autonomes.

Galileo est par ailleurs compatible avec les systèmes de navigation américain (GPS) et russe (Glonass), ce qui lui permet actuellement d'être opérationnel partout dans le monde. Après le lancement réussi de 4 satellites, il y a quelques jours, il ne restera plus que 4 autres satellites à déployer jusqu'en 2021 pour que la constellation prévue soit complète (24 opérationnels et 6 de remplacement pour ce qui est de la première génération de satellites).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU