Zontes Hyper Trail 125 : et de trois !

Chargement en cours
Zontes U1 125 : et maintenant le trail !
Zontes U1 125 : et maintenant le trail !
1/10
© motoservices.com

, publié le 30 décembre

Quand on a une bonne base, il faut la décliner à toutes les sauces. Cette stratégie de plateforme vaut aujourd'hui pour tous les constructeurs, européens, comme japonais et bien sûr chinois. Zontes justement, que nous connaissons depuis à peine deux ans en Europe, a commencé avec ses 310, roadster, trail, sport-GT et cruiser, et le voilà qui décline maintenant sa gamme 125, avec un Scrambler, un Roadster et maintenant un Hyper Trail. Des motos qui prouvent la montée en gamme des constructeurs chinois, avec un design recherché qui se démarque des productions "copiées", des équipements de choix, des moteurs modernes, le tout agrémenté d'une foultitude de petits détails électroniques.

Un trail entre roadster et scrambler Pour faire simple, ce trail reprend donc la base du Roadster, mâtinée d'éléments du Scrambler, autour du même moteur Euro5, ici annoncé à 14,6 ch (mais 14,1 sur le roadster, étonnamment) - MAJ : CORRECTIF DU CONSTRUCTEUR, TOUS LES BLOCS 125 EURO 5 FONT 14,6 CHEVAUX). Cadre, réservoir (12,5 l), boucle arrière, bras oscillant sont identiques à ceux du roadster, il semble bien que la selle et les suspensions aussi (toutefois nous n'avons pas les données de débattement pour vérifier), les jantes à rayons tubeless de 17 pouces et les pneus venant du Scrambler. La hauteur de selle de 800 mm est à peine plus élevé que celle du roadster, pas très élevée donc, un bon point pour les petits, quand le poids à sec de 150 kg ne devrait pas non plus poser de souci à ces derniers.

Ce trail se distingue donc essentiellement par sa proue, avec une optique superposée évoquant toujours un mandrill, signe de fabrique de Zontes, en dessous de laquelle vient se placer l'indispensable attribut du trail, le garde-boue haut façon bec de canard. Autre attribut, les protège-mains n'ont pas été oubliés. A l'arrière, un support de plaque classique en bout de selle remplace l'élément déporté fixé sur le bras oscillant du roadster. Et sur l'une des photos, on la voit équipée avec des valises alu type cantinière, comme une 1250 GS ! Cette option n'est pas prévue au catalogue cependant.

ABS, smartkey, ouverture de réservoir, de selle et neiman électroniques, instrumentation numérique sont de la partie comme sur ses soeurs de gamme.

Elle sera normalement disponible en décembre prochain en France, pour un tarif annoncé à 3590 EUR, soit 300 EUR de plus que le roadster et 100 EUR de plus que le scrambler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.