Yamaha : un nouveau brevet pour le scooter électrique E01

Chargement en cours
Yamaha : un nouveau brevet pour le scooter électrique E01
Yamaha : un nouveau brevet pour le scooter électrique E01
1/3
© motoservices.com
A lire aussi

, publié le 26 mai

Nous visions un horizon très proche (2021 et 2022) pour l'arrivée d'un, voire deux scooters électriques chez Yamaha, et la révélation d'un nouveau brevet récemment déposé au Japon par la marque aux trois diapasons pourrait nous donner raison. C'est le site electrek qui en révèle quelques détails, et surtout quelques dessins techniques liés à ce brevet qui confirment le passage du simple prototype E01 à une version plus proche d'un véhicule de production.

Moins de style, plus de pragmatisme L'E01, révélé en 2019 au salon de Tokyo 2019 n'était donc pas destiné qu'à être une figure de style, mais bien un futur équivalent 125. Cela se confirme avec le placement d'une grosse batterie sous le plancher au coeur d'un châssis tubulaire, qui ne serait donc pas amovible, alors même que Yamaha vient de rejoindre un consortium avec Honda, KTM et Piaggio pour le développement de batteries interchangeables et réutilisables.

Le moteur, lui, serait placé à peu près au même endroit qu'un moteur thermique classique, juste derrière le cadre, à la base du bras oscillant, avec un entrainement par courroie. On aperçoit également sur le profil le placement de la prise de chargement, au niveau du phare avant. Enfin, toute l'esthétique du scooter se montre plus pragmatique et proche des standards des productions actuelles. Des rétroviseurs très classiques font leur apparition, l'habillage futuriste fait place à des plastiques, notamment au niveau du garde-boue avant, mais aussi de toute la partie du tunnel central, tandis que la longue selle d'une seule pièce présente sur le proto fait place à une forme plus conventionnelle et accueillante avec une séparation marquée entre la place du pilote et celle du passager. Voilà de quoi entrer sur les chaines de montage rapidement non ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.