Yamaha Tracer 9 et 9 GT : tout change pour 2021 !

Chargement en cours
Nouvelle Yamaha Tracer 9 2021
Nouvelle Yamaha Tracer 9 2021
1/7
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 26 novembre

Ne dites plus Tracer 900 ! Si l'on en croit la dénomination de Yamaha, les Tracer 900 et Tracer 900 GT disparaissent et vivent les Tracer 9 et Tracer 9 GT (et cela fait écho à une nouvelle Tracer 7 GT, également au catalogue 2021, tandis que la Tracer 700 que nous connaissons dans sa version 2020, devient elle aussi Tracer 7). Un nouveau nom qui ne fait pas que masquer un replâtrage : en effet, tout est nouveau ! Cadre, moteur, châssis, suspensions, électronique, équipement, la liste est longue ! 

Plus de chevaux, plus de stabilité Côté moteur, on reprend donc, tel quel, le moteur étréné par la MT-09 2021 : le bloc CP3 passe donc de 845 à 890 cm3, avec une petite augmentation de puissance (de 115 à 119 ch) et une belle croissance du couple (de 85 à 93 Nm, de surcroit disponible plus bas (à 7000 tr/mn, soit 1500 de moins qu'auparavant). On note avec plaisir que le bloc moteur pèse 1700 grammes de moins qu'auparavant. Un nouvel échappement, doté d'une double sortie vers l'arrière, a toutefois permis un gain de 1400 grammes sur le millésime précédent. De même, sur la Tracer 9, Yamaha a développé une nouvelle injection, qui permet des gains de 9 % en consommation d'essence. Les 18 litres du réservoir autoriseraient une autonomie d'environ 350 kilomètres, selon le constructeur japonais. 

Parfois décriée pour sa stabilité à très haute vitesse, la Tracer 9 2021 dispose d'un nouveau châssis, un Deltabox CF, qui intègre le bloc moteur dont le niveau d'inclinaison est plus droit : le CP3 est mongté à 52,3° au lieu de 47,5° du modèle précédent, ce qui améliore le ressenti du train avant, selon Yamaha. De même, le bras oscillant en aluminium léger est plus long de 60 mm, ce qui sert des progrès en stabililité ; l'agilité de la moto n'est pas affectée, avec un empattement qui reste inchangé à 1500 mm, d'autant que de nouvelles jantes font elles aussi état d'un gain de poids, de 700 grammes. Yamaha précise que le comportement de la moto reste identique même lorsqu'elle est lourdement chargée... On note également, avec plaisir, que les suspensions ont été recalibrées pour plus de souplesse ; la nouvelle fourche de 41 mm de diamètre est plus courte de 30 mm que celle du millésime précédent, pour s'associer idéalement au nouveau cadre. La Tracer 9 dispose d'une nouvelle monte pneumatique, des Bridgestone Battlax T32, qui prétendent apporter sécurité et polyvalence, notamment sur routes humides. Enfin, le freinage fait appel à un maître cylindre de frein radial, comme sur la R1. 

Plus d'électronique, plus d'ergonomie Sur le plan électronique, la Tracer 9 se paie un gros coup de modernité : une IMU à six axes, proche de celle développée pour la dernière génération de R1 illustre à merveille le slogan bien connu, sans maîtrise, la puissance n'est rien ! Le boîtier est d'ailleurs 50 % plus petit et 40 % plus léger que celui monté sur la R1 de 2015. De fait, la Tracer 9 a un peu la totale : contrôle de traction, contrôle de la glisse, controle de cabrage, ABS corner avec deux niveaux de sensibilité, 4 mode de cartographie moteur (un de plus qu'auparavant), un régulateur de vitesse de série (auparavant, c'était l'apanage du modèle GT) et qui fonctionne à partir du 4ème rapport et de 50 km/h. Un nouveau système d'accélérateur by-wire se veut plus doux et plus suave ! 

De même, l'ergonomie est réglable, avec les repose-pieds qui peuvent bouger sur une amplitude de 15 mm vers le haut ou vers le bas, une selle plus basse de 15 mm qu'avant, un pare-brise qui peut monter sur 50 mm d'amplitude, un guidon qui peut s'avancer de 9 mm ou reculer de 4 mm. Bref, elle se veut plus polyvalente que jamais, cette Tracer 9. 

Un nouveau look Evidemment, on aura sans peine reconnu le nouveau millésime avec ses nouveaux feux à LEDs et son carénage, dont le flanc avant descend assez bas. Une fois à bord, c'est le nouveau tableau de bord TFT qui impressionne, avec ses deux cadrans séparés ("avec ses quatre carrés, on pourra jouer au morpion dans celui de droite", précise Mehdi !). A voir à l'usage s'il se révèle aussi lisible et intuitif qu'il le prétend. 

La Tracer 9 sera disponible en mars 2021 au tarif de 11499 EUR (soit une augmentation de 900 EUR par rapport au millésime précédent). Voilà qui va faire de la concurrence à la tout nouvelle Triumph Tiger 850 Sport, plutôt moins performante sur le papier... 

Une version GT plus équipée Ce n'est pas tout : avec la Tracer 9 arrive aussi la Tracer 9 GT. Elle s'en différencie par des suspensions semi-actives pilotées KYB, pilotées par l'IMU à six axes de la moto. Ce n'est pas tout ; outre un coloris spécifique, la Tracer 9 GT dispose en série des poignées chauffantes, de l'éclairage adaptatif en virage (dès que la moto prend 7° d'angle et dépasse 5 km/h) et du shifter up & down, ainsi que bien évidemment une paire de valises rigides. Un équipement de pointe qui permet de justifier une hausse du tarif de 1700 EUR par rapport au millésime précédent : affichée à 13999 EUR, la Tracer 9 GT arrivera en concession en mars 2021. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.