Un V-twin à compresseur en préparation chez Honda

Chargement en cours
Un brevet de V2 a compresseur chez Honda
Un brevet de V2 a compresseur chez Honda
1/2
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 28 janvier

Qui se souvient de l'extraordinaire CX 500 Turbo ? En 1982, Honda fut le premier des quatre constructeurs japonais (les trois autres ont suivi rapidement) à oser la suralimentation. Grâce à un turbo, la puissance d'une modeste CX 500 passe alors de 48 à 82 chevaux. Chère, lourde, complexe, la moto turbo en général n'eut pas une grande carrière au contraire de ce qui se passe en automobile, ou quasiment toutes les caisses du marché en ont aujourd'hui. 

La suralimentation est revenue sur le devant de scène grâce à Kawasaki et à l'emploi du compresseur sur les sulfureuses H2, et sa démocratisation très prochaine sur la Z H2. On sait que Suzuki travaille depuis longtemps sur la question (mais on attend toujours), BMW s'y met aussi, et c'est aujourd'hui Honda qui semble s'intéresser de près à la moto qui turbine. 

Un V2 qui dépote Première bonne nouvelle : le châssis dans lequel est logé ce V-twin compressé est d'apparence plutôt sportive. L'alimentation est confiée à un système d'injection directe, un système sur lequel Honda travaille également, puisque des brevets d'Africa Twin à injection directe ont égallement été déposés. C'est tout ce que l'on sait à ce stade, attendons donc un peu avant d'émettre d'autres suppositions ! 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.