TVS rachète Norton

TVS rachète Norton
TVS rachète Norton
A lire aussi

publié le 13 mai

Il n'y pas que le Covid-19 qui aura fait l'actualité de ce début d'année 2020 : Norton aussi ! En effet, la marque britannique a vécu des événements que le plus cocainé des scénaristes n'aurait pas osé imaginé. D'abord, la banqueroute pour une sombre histoire d'arriérés d'impôts. Ensuite, on creuse, et on découvre que ce n'est pas super joli, entre le supposé scandale aux fonds de retraite, les voitures de fonction super haut de gamme, les motos vendues construites avec des motos sous garantie démontées... Ce n'est pas tout : on a aussi appris récemment que, juste avant que tout cela ne sente le roussi, Norton aurait vendu les plans, droits et outillages du twin 961 au fabricant chinois Jinlang. 

Là-dessus (ils sont vraiment très balèze les scénaristes de Netflix !), la saga continue : Norton vient d'être racheté par le groupe indien TVS pour 18 millions d'euros. Ca alors ! 

Le déclin de l'empire... Symboliquement parlant, voici un autre coup dur pour les sujets de sa Majesté the Queen, avec le départ d'un autre joyau de la couronne vers l'ancienne colonie. Bon, évidemment, ça avait commencé au tournant des années 60 avec Royal Enfield et on peut aussi dire que depuis qu'elles battent pavillon indien et leur rachat par Tata, les Jaguar et Land-Rover n'ont jamais été aussi sympa, surtout en comparaison des merguez pas fiables qu'ils nous sortaient dans les années 90. Cela peut donc être de bon augure pour Norton. 

Cela dit, c'est tellement le bazar dans les ruines de la marque anglaise, que l'on peut se demander ce que TVS a réellement acheté pour ce prix ! Car, on a déjà parlé du bloc 961 parti d'un côté de la Chine, des accords avec Zongshen (pour le moteur 650 des Atlas) de l'autre côté de l'empire du milieu... Qu'a donc chopé TVS pour ce prix-là ? Toute la techno ou une partie ? Des dettes ? Le nom ? Les locaux ? TVS a parlé de continuer la gamme actuelle, notamment les 650 Atlas, ce qui implique donc de récupérer les accords avec Zongshen... 

Bon, y'a un peu de boulot pour mettre tout cela d'équerre, mais rien qui ne devrait effrayer TVS : la compagnie (née en 1911), est un géant indien de la mobilité (motos - avec une cylindrée maxi de 310 pour l'instant, suite aux accords avec BMW -, scooters, trois-roues, petits véhicules électriques), qui couvre 90 sociétés différentes et pèse 8,5 milliards de $ ! Et la bonne nouvelle, donc, c'est que Norton, ce n'est peut-être pas fini... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.