Triumph Trident 2021 : prototype du nouveau roadster d'entrée de gamme

Chargement en cours
Triumph Trident 202
Triumph Trident 202
1/20
© motoservices.com

publié le 4 septembre

Ça ressemble au départ à un tuning raté, ou à une maladresse d'ouvrier qui aurait laissé tomber son pot de peinture sur ce roadster présenté aujourd'hui à la presse internationale... Mais non, bien évidemment, cette machine maculée de blanc, des disques de frein à la selle, est le prototype mis au point par le desiger Rodolfo Frascoli, qui a déjà la Tiger 900 à son actif, mais également la nouvelle Katana chez Suzuki, entre autres...

Ce modèle introduit la nouvelle voie suivie par le plus célèbre des constructeurs anglais : Triumph relance donc la Trident. Fatalement, il s'agit d'un trois cylindres avec cette appellation, mais ce roadster se démarque de la gamme existante par son design tout d'abord, alors qu'il semblerait reprendre le moteur de l'actuelle Street Triple S. Néanmoins, les informations autour de ce proto ne concernent que son style pour l'instant. Enfin, tout laisse à croire que le modèle commercialisé en 2021 sera mu par le trois-cylindres de 660 cm3, dans la mesure où Hinckley annonce que la Trident 2.0 sera une machine apte à tailler des croupières aux roadsters de moyenne cylindrée stars du marché.

Trident 2021 : « Un tarif vraiment compétitif » Afin de contrer les japonaises Honda CB650R (à partir de 8099 EUR), Kawasaki Z650 (à partir de 7 299 EUR, actuellement en promo 6 949 EUR) et Yamaha MT-07 (à partir de 7099 EUR), avec un tarif que nous imaginons donc bien inférieur aux 8700 EUR demandés en 2020 pour la Street Triple S 660 (qui restera au catalogue ?), et outre le fait d'embarquer le moteur « light » de la gamme actuelle, l'anglaise bénéficiera d'un châssis spécifique. Avec un cadre et un bras oscillant certes simplifiés, comme nous pouvons l'observer sur ces photos officielles, mais qui devraient assurer des qualités dynamiques dignes de la maison d'Hinckley, assure la constructeur. Même constat au niveau des suspensions, mono-amortisseur et fourche inversée, qui devraient être moins coûteuses en production, à l'instar du système de freinage.

Économies également faites sur la proue avec l'adoption d'un monophare rond, remplaçant les mythiques doubles optiques de la gamme Street, tout en s'inscrivant dans la tradition roadster. Comme la nouvelle instrumentation LCD ronde finalement. En outre, la Trident se singularise également par son réservoir aux flancs creusés qui devrait assurer un bon placement des genoux. D'ailleurs, avec le positionnement du nouveau guidon, la compacité du réservoir, les repose-pieds et l'adoption de la nouvelle selle, on suppose également que la position de conduite moins basculée vers l'avant devrait offrir plus de polyvalence .

Accessible, mais pas une Triumph au rabais Dans l'ère du temps, le design minimaliste de la partie arrière devrait faire mouche. Comme la qualité de fabrication et celle des composants, assure le constructeur, une moto « made in Thaïlande » telle toutes les Street Triple actuelles. Triumph promet également une facilité de prise en mains tout en conservant le caractère fun et agile de ses productions. Et du couple sur sa « nouvelle » motorisation à bas et mi-régimes, avec une bonne puissance en haut, chose que nous pourrons donc vérifier l'année prochaine, en version standard ou A2. Car comme l'actuelle S, la Trident de 35 kW pourra par la suite être débridée en version full power, une indication qui nous fait donc penser que comme la Honda CB650R, elle devrait donc sortir d'usine avec 70 kW (95 ch) dans son berlingot. 

Produit de masse destiné à ouvrir la marque à de nouveaux marchés et clients, concurrente trois-cylindres sur un segment trusté par les bicylindres Yamaha/Kawasaki et la 4-cylindres Honda, la Trident devrait donc être une machine d'importance pour Triumph. Avant que ne débarquent peut-être des natives 35 kW anglaises issues de son association avec Bajaj, autres modèles clés sur le marché mondial. 

Prix, dispo, caractéristiques techniques... d'autres informations sur cette Trident 2021 devraient rapidement suivre !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.