Triumph Speed Twin 2021 : Euro5 lui va si bien ?

Chargement en cours
Triumph Speed Twin 2021 :  Euro5 lui va si bien ?
Triumph Speed Twin 2021 : Euro5 lui va si bien ?
1/10
© motoservices.com

, publié le 22 juin

Les ingénieurs Triumph sont certainement des lecteurs assidus de Motoservices, puisque les modifications apportées par la version 2021 de la Speed Twin pointent très précisément les points d'améliorations relevés par nos soins lors de notre premier essai, il y a plus de deux ans déjà.

Le relatif manque de puissance du freinage, et une fourche un peu limitée à rythme soutenu (entre autres) avait retenu notre attention. Qu'à cela ne tienne, Hinckley a prêté une oreille attentive à nos remarques et a procédé de facto aux changements : les étriers axiaux Brembo sont remplacés par une version plus musclée du fabricant italien, à savoir les M50 monobloc à fixation radiale, un modèle qui équipait  la crème des sportives de grosses cylindrées il y a encore 3 ans, et les disques passent de 305 à 320 mm. Ça cause.

Cette fixation ne saurait convenir à l'ancienne fourche hydraulique classique Kayaba sans réglage, il a donc été décidé de procéder au remplacement par une fourche inversée Marzocchi de plus gros diamètre (43 contre 41 mm), mais toujours sans réglage. L'empattement est légèrement réduit (de 1 430 à 1 413 mm), sans connaître le pourquoi du changement...

Caractère moteur conservé ? Côté moteur, on ne peut pas dire qu'on avait été frustré par la Speed Twin, mais Euro5 change la donne pour tout le monde, et Triumph n'y coupe pas.

Sans augmenter la cylindrée du twin parallèle qui conserve donc ses 1200 cm3 calé à 270°, il gagne 3 ch et atteint donc la barre des 100 ch à 7 250 tr/min, soit 500 tours plus haut que la précédente version. En parallèle, la zone rouge est également repoussée de 500 tours. Le comportement moteur en sera-t-il plus pointu ? Pas si sûr, puisque le couple identique de 112 Nm délivre sa crête à seulement 4 250 tr/min, soit environ 700 tours plus bas.

De plus, Triumph promet une courbe de couple mieux remplie à mi-régime, et une inertie réduite de 17 %...

Ces modifications sont-elles dues uniquement à l'électronique ? Il apparait en tout cas que les cartographies ont été modifiées. Elles sont toujours au nombre de 3 (Rain, Road, Sport), sélectionnables d'un simple appui sur un bouton, et chacune étant associée à un contrôle de traction spécifique.

Esthétique toujours léchée La version 2021 ne révolutionne pas l'esthétique classique indémodable du modèle, mais quelques retouches sont apportées. L'échappement adopte une finition acier brossé avec un embout noir (l'inverse du millésime précédent) dont on espère une sonorité toujours aussi suave et plaisante, les pattes de fixation du phare et celles du garde-boue optent, elles, pour un traitement anodisé.

Du côté des jantes, la Speed Twin s'équipe désormais d'une nouvelle paire en aluminium à 6 bâtons dédoublés (ou 12 bâtons, comme vous préférez !) dont les boudins seront des sportifs Metzeler Racetec RR, tandis que la palette de coloris proposés passe au rouge, gris mat et noir, avec un nouveau graphique... Elle semble donc bien armée pour affronter Euro5, en espérant qu'elle n'ait pas cédé trop d'authenticité dans l'opération, mais il faudra attendre le mois d'août pour en être convaincu.

Le tarif est en légère augmentation, 13 300 EUR, soit 300 EUR de plus que le millésime précédent...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.