Tracer 900 de la Gendarmerie : Yamaha met les choses au point

Tracer 900 de la Gendarmerie : Yamaha met les choses au point
Mise au point de Yamaha sur les Tracer 900
A lire aussi

publié le 22 juillet

Entre les képis bleus et la Yamaha Tracer 900, la relation de confiance n'est pas au beau fixe. Alors que deux membres des forces de l'ordre ont déjà perdu la vie au guidon de cette machine sur autoroute, les militaires fustigent un modèle qui part "en guidonnage au-dessus de 200 km/h", une vitesse à laquelle, apparamment, ils roulent souvent dans le cadre de leurs missions, et ont demandé à ce que cette moto soit retirée des missions. Yamaha Motor France tient à faire le point. 

Des précisions de la part de Yamaha Déjà, si vous êtes l'heureux possesseur d'une MT-09 ou d'une Tracer 900, sachez que vous n'êtes pas obligé de la laisser au garage. Yamaha précise que les motos Tracer 900 qui équipent la Gendarmerie et la Police ne sont pas tout à fait identiques à celles du public : elles sont en effet spécifiques en termes de géométrie, notamment des suspensions (ceci à cause du poids supplémentaire lié aux équipements, à la communication, aux feux, gyrophares etc). Yamaha précise également que compte tenu des capacités de la Tracer 900 (à la fois plus puissante et moins lourde que la TDM 900 qu'elle a remplacée) et de l'utilisation intensive qui en est faite, les forces de l'ordre ont demandé à ce que certains équipements soient renforcés.

Yamaha reconnait avoir constaté que sur 600 machines (l'opération a eu lieu au printemps 2018), le remplacement a été fait de "manière inadéquate sur 130 motos" et c'est cette opération de maintenance que Yamaha Motor France va engager d'ici peu. Yamaha Motor France précise par ailleurs que les accidents mortels ayant incriminé deux Tracer 900 "se sont produits sur des motos d'ancienne génération et qu'aucun rapport n'a jamais mis en cause les motos". 

Les Tracer 900 bleu et jaune ont donc vocation à revenir bientôt revenir sur nos routes protéger la veuve et l'orphelin. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.