Tout sur le Honda SH 125 2020

Chargement en cours
Tout sur le Honda SH 125i
Tout sur le Honda SH 125i
1/7
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 9 avril

Maya Camus, la Audrey Hepburn de la presse moto, vous avait expliqué le nouveau Honda SH 125i par le détail, lorsqu'elle l'avait découvert au Salon de Milan 2019. Elle en était revenue subjuguée, s'imaginant aller faire ses courses dans les beaux quartiers de Rome, un petit sac en osier autour du bras, prendre un petit ristretto en terrasse aux côtés de Gregory Peck. Eh oui, si le SH 125i exhale un délicieux parfum de dolce vita, c'est parce qu'il est parfaitement adapté, par ses grandes roues, aux pavés des villes italiennes... et aux nids de poule des villes françaises. Voici donc, pour compléter l'excellent article que Maya avait alors rédigé sur ce SH 125i 2020, quelques informations supplémentaires. 

Sur le plan technique... Sur le plan technique, Maya avait tout dit. Voici comment on peut résumer cet engin en ses grandes lignes. 

Monocylindre 125 cm3 4 soupapes eSP+ et Euro5

Nouvel habillage

Châssis redessiné et réservoir sous le plancher 

Coffre pour un casque intégral

Géométrie de suspension arrière revue

Antipatinage déconnectable

Prise USB dans le coffre

Nouvelle instrumentation

Un peu d'histoire On apprend aussi que l'inspiration du SH (pour Small Honda !) vient du SH 50 Scoopy, un petit deux-temps refroidi par air (3,1 ch, 50 km/h) qui, dans la lignée du Super Cub, débute sa production dans l'usine belge de Honda en 1984. La production sera déplacée à Barcelone en 1986 puis en Italie en 1996. La seconde génération est produite de 1996 à 2006, avec un frein à disque à l'avant et un réservoir plus grand. 

Le SH 125, lui, passe au moteur 4 temps en 2001, reçoit l'injection électronique en 2005, puis le stop & start en 2013, et devient le scooter le plus vendu en Europe en 2016 (17000 unités). En 2017, le SH reçoit le démarrage sans clé, tandis que le millionième SH sort des usines italiennes d'Atessa. Nouveau gros score en 2018 (19000 ventes, à nouveau le plus vendu en Europe) ! 

Et la saga continue avec ce millésime 2020... 

Quoi de neuf, docteur ? Maya vous ayant déjà quasiment tout expliqué, mettons donc l'accent sur quelques éléments encore peu connus du grand public. 

Le tableau de bord se montre sous un jour plus clair : on note la présence d'une jauge à essence, d'un indicateur d'autonomie, d'une horloge (normal pour un scoot), et de la température ; on a aussi la valeur de consommation moyenne et un indicateur de maintenance . Les clignotants sont super lisibles, tout comme les témoins du contrôle de traction et du stop & start. Un bouton au commodo gauche permet de faire défiler facilement les informations de l'ordinateur de bord. 

Il y aura quatre coloris : noir, gris, blanc, rouge. 

Le tout nouveau moteur ESP+ propose une amélioration en tous points. Les cotes sont différentes de celles de l'ancienne version (53,5 x 55,4, mais il est moins "longue course" que par le passé - 52,4 x 57,9). La puissance est plus élevée et obtenue à un régime plus bas : on passe de 8,9 kW à 8500 tr/mn à 9,6 kW à 8250 tr/mn, avec une courbe de puissance toujours supérieure de 4000 à 10000 tr/mn. Idem pour le couple, plus élevé et plus bas : on passe de 11,5 Nm à 7000 tr/mn à 12 Nm à 6500 tr/mn. La boîte à air est plus grande (4,9 l contre 4,7). Le taux de compression est plus élevé (11,5 contre 11:0) et la consommation moyenne baisse (on passe de 2,33 à 2,18 l/100). 

Pour la première fois sur un scooter Honda, le tendeur de chaîne de distribution est hydraulique. Cela réduit le bruit et les vibrations et augmente l'efficacité énergétique du moteur de 1 %. 

Côté transmission secondaire, on note l'apparition d'une courroie crantée à double crantage : cela est plus efficace, dure plus longtemps et améliore la consommation énergétique. 

Le catalyseur de l'échappement voit sa taille réduite de 15 %. Ne nous demandez pas pourquoi, mais apparemment, c'est mieux aussi. 

Le nouveau cadre, plus large et plus carré, est plus léger et offre plus d'espace de rangement. Regardez le croquis, c'est parlant. 

D'ailleurs, avec l'ancien cadre, le réservoir était sous la selle. Avec le nouveau, il est sous le plancher. De fait, l'espace sous la selle passe de 18 l à 28 l, soit une augmentation de 55 %. On peut donc toujours y ranger un casque intégral, plus quelques petits objets maintenant, et on découvre avec délice la présence d'un port USB. 

Le démarrage sans clé a une porté de 2 m. Attention donc à la chourre quand vous envoyez un SMS avec nonchalence, pas trop loin du scooter.

En France, le SH 125i est livré avec un top-case, qui fonctionne aussi avec la clé "smart key". Sa capacité est de 35 litres. 

Malgré toutes ces améliorations, le poids du SH 125i a baissé de... 400 grammes. C'est 134,1 kilos, désormais. 

Quelques accessoires Pour aller avec ce SH 125i, Honda propose quelques accessoires qui en amélioreront l'agrément :

sacoche de top-case : 55 EUR

Pare-brise transparent : 170 EUR

Pare-mains transparent : 20 EUR

Tablier : 99 EUR

Housse d'extérieur : 85 EUR

Antivol U : 99 EUR

Et le tarif pour finir, avec Smart Top Box de série : 3699 EUR

Vos réactions doivent respecter nos CGU.