Stationnement moto et scooter : bientôt payant à Paris ?

Stationnement moto et scooter : bientôt payant à Paris ?
Parcmètre - Crédits photo : Raphael Labbe - Flickr
A lire aussi

publié le 8 mars

Vincennes début 2018, puis Charenton ont montré l'exemple en faisant payer les motos et scooters pour stationner sur les espaces dédiés sur la voie publique. La mairie de Paris, interrogée alors sur ce sujet, a alors confirmé la promesse d'Anne Hidalgo, lors de sa campagne de 2014, de ne pas en arriver là. Mais un document, auque "Le Parisien" a eu accès, prouverait le contraire. Peut-être pour 2020 si Anne Hidalgo est reconduite en tant que maire ?

Eviter les deux-roues motorisées "ventouses" Sans préciser la nature exacte du document sur lequel il s'appuie, Le Parisien parle d'une "étude réalisée cet automne", donc fin 2018, dans laquelle "la direction de la voirie envisage de faire payer le stationnement des « visiteurs » pour éviter les deux roues motorisées « ventouses » qui occuperaient trop longuement une place".

Au-delà de cet argument, on sait que les élus écologistes sont surtout motivés par la volonté de faire abandonner ce mode de déplacement thermique et donc polluant au profit de "mobilités alternatives". Les 2-roues électriques ne paieront-ils pas leur stationnement ? Et quand on voit les scooters électriques ou autres trottinettes en libre-partage garés n'importe où, on se demande ce que la mairie prépare à leur égard...

Déja des tarifs Des tarifs sont évoqués :

Au-delà de la 9è heure : 1,50 € par quart d'heure dans le centre et 1 € par quart d'heure en périphérie

A partir de la 11e heure : 3 € le quart d'heure pour le centre et 2 € pour la périphérie

Amende pour non paiement : 18 € dans le centre et de 12 € en zone périphérique

Il est aussi question d'un abonnement de stationnement résidentiel : 45 €/an ou 90 €/ 3 ans

Nul doute que ce sujet sera l'un des thèmes des prochaines élections municipales en 2020, nous aurons donc certainement l'occasion d'en reparler...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.