Sécurité routière, bilan 2017 : moins de morts sur les routes !

Sécurité routière, bilan 2017 : moins de morts sur les routes !
Sécurité routière, bilan 2017 (c)Sécurité Routière

publié le 7 juin

Sur les routes de toute la France France en 2017, 3684 personnes ont perdu la vie, soit 54 de moins qu'en 2016 (-1,4%). En revanche, les accidents corporels ont augmenté de 2,2 %, les blessés de 1,3 % et les hospitalisés de 2%. A l'échelle métropolitaine maintenant, la mortalité routière baisse de 0,8 % (29 décès de moins) ce qui confirme un changement de tendance puisqu'elle augmentait en 2014 (+3,5%) et en 2015 (+2,3%), alors qu'elle était plutôt stagnante en 2016 (+0,46 %).

Motards et cyclistes, les catégories les plus touchées ! Concernant les catégories d'usagers impactées, la Sécurité Routière constate une forte hausse de la mortalité des motocyclistes : + 9% (56 décès en plus !) en 2017 par rapport à 2016, avec un total de 669 motards tués sur les routes. C'est chez les 18-24 ans et les 35-44 ans que l'augmentation de cette mortalité est la plus forte, avec 32 personnes tués de plus l'an passé. Toutefois la classe la plus touchées reste celle des 25-34 ans : 161 tués !

Au sujet des cyclomotoristes, leur mortalité poursuit sa baisse avec un -3%, qui correspondent à 4 vies sauvées...Au final le Ministère annonce que les usagers de deux-roues représentent 1,9% du trafic total, mais 22 % des tués et 43 % des blessés grave. 

Chez les cyclistes : augmentation de la mortalité de 7%, avec 11 tués de plus qu'en 2016 pour un total de 173. 44% des victimes avaient 65 ans et plus ! 

Chez les automobilistes : ils représentent 51 % des tués sur la route en 2017 (1767 personnes), soit une augmentation de 7 personnes par rapport à 2016. Les 18-24 sont toujours le plus touchés (356 tués) mais cette catégorie enregistre 26 tués en moins. Les 25-34 ans voient le nombre de tués augmenter de 20 personnes (318 au total), quant aux séniors tués sur les routes, leur nombre est en augmentation : + 26 pour les 65-74 (total de 193) et +11 pour les plus de 75 ans (total de 292 tués). 

Chez les piétons : avec 494 tués leur mortalité augmente de 19 % en 2017. 48% avaient 65 ans minimum. 

Véhicules utilitaires : mortalité en baisse de 24 %.

Qui est victime et sur quelle type de route ?

lorsque la mortalité routière est rapportée à la population par âge et million d'habitants, les 18-24 ans sont les plus touchés : 108 tués, devant les 75 ans et plus (88) et les 25-34 ans (74)

77 % des victimes de la route sont des hommes. Ils représentent 79 % des conducteurs de véhicules léger tués, 87% des cyclistes tués, 96 % des conducteurs de motocyclettes tués et 95 % des usagers de cyclomoteurs tués. 64 % des piétons tués sont également des hommes

82 % des auteurs d'accidents mortels sont des hommes

les autoroutes enregistrent une hausse de 4 % de la mortalité routière en 2017 (282 personnes tués)

2156 tués hors agglomérations en 2017 et 1 010 en agglomération. 

63 % des accidents routiers surviennent hors agglomération, à 55 % sur des routes bidirectionnelles

29 % des accidents mortels ont eu lieu en zone urbanisée 

Les circonstances des accidents de la route en 2017

38% des usagers se tuent seuls, sans collision avec un tiers

parmi eux : 19% sont motocyclistes (chiffre en hausse!) et 65% automobilistes.

25% des automobilistes sont tués dans une collision à deux avec un autre automobiliste.

64% des piétons sont tués par un véhicule de tourisme, 12% par un poids lourd ou un véhicule de transport en commun et 10% par un véhicule utilitaire.

48% des cyclistes sont tués par un véhicule de tourisme, 9% par un poids lourd ou un véhicule de transport en commun.

39% des motocyclistes sont tués lors d'un accident avec un seul véhicule de tourisme, 9% avec un véhicule utilitaire, un poids lourd ou un véhicule de transport en commun.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.