Schuberth C4 Pro : Le modulable du renouveau

Chargement en cours
Casque modulable Schuberth C4 Pro : Déco Fragment
Casque modulable Schuberth C4 Pro : Déco Fragment
1/19
© motoservices.com

publié le 21 mars

Avec les modulables C2 puis C3 et C3 Pro, Schuberth s'est taillé une réputation âˆ' justifiée âˆ' de fabricant de casque routier confortable et silencieux. Puis est arrivé le C4, un casque très différent de son prédécesseur, tant dans la forme que dans l'aménagement intérieur. Et le moins que l'on puisse dire est que ce modèle apparu en 2017 n'a pas convaincu les inconditionnels de la marque allemande qui lui ont reproché son niveau de bruit et un confort en baisse ainsi qu'un léger recul de la qualité perçue sur des "points de détail" au niveau de l'ergonomie intérieure. Schuberth semble avoir pris la mesure du problème et, à peine 2 ans plus tard, annonce l'arrivée du C4 Pro. Si la coque est identique, ses entrailles reçoivent d'importantes modifications histoire de tenter de reconquérir les motards adeptes de Touring. Et les podiums de vente.

Parlons rapidement de ce qui ne change pas. On retrouve sur le C4 la coque en fibre de verre conçue selon une technique automatisée propre à Schuberth, le DFP. Un robot découpe une certaine quantité de fibre et la souffle dans le moule. Une quantité très précisément définie de résine est alors  coulée dans cette préforme et pressée sous haute pression pour donner une coque de casque extrêmement résistante en évitant un surplus de matière qui alourdirait inutilement le casque. Les ventilations reste au nombre de deux et sont toujours aussi imposantes. Enfin, le curseur pour actionner l'écran solaire interne reste à son très pratique emplacement rapidement accessible. Pour le reste, tout a changé.

Casque Schuberth C4 : Une acoustique revue Le niveau de bruit perçu dans un casque dépend bien entendu de la forme de la coque, qui doit être aussi lisse que possible, mais aussi de tout ce qui se trouve entre l'extérieur et vos oreilles. Et c'est sur ces deux points que Schuberth semble avoir particulièrement revu sa copie. Afin de revenir à une qualité proche d'un C3 Pro dont beaucoup (dont nous) s'accordent à dire qu'il était quasiment parfait, Schuberth a modifié le pare-nuque. Le textile utilisé est désormais plus épais, plus insonorisant et l'ensemble est à la fois mieux plaqué contre le casque tout en étant plus large afin de bien rester en contact avec le bas du crâne, évitant toute perturbation du flux d'air. Le C4 Pro est pré-équipé pour embarquer un intercom (fourni par Sena) SC1 dont les modules électronique et de batterie s'intègrent dans la coque. Les oreilles, installées de série, ont été affinées tandis que le cache du module a été calfeutré par de la mousse. Une mousse acoustique qu'on retrouve d'ailleurs sous la glissière du curseur de manipulation de l'écran solaire, là encore pour stopper toute possibilité de sifflement parasite. Ainsi modifié, le C4 Pro promet seulement 85 dB à 100 km/h quand il est utilisé sur un roadster non caréné. Une performance équivalente (on y revient) au C3 Pro, ce qui devrait permettre à Schuberth de séduire à nouveau ceux pour qui le silence est un élément crucial pour tailler la route. On rappellera que Schuberth est l'un des rares fabricants de casques moto (et de Formule 1) à disposer d'une soufflerie climatique, qui semble ici avoir été mise à profit, notammeent pour la "neutralité aérodynamique" du C4 Pro dont le poids (un peu élevé) est supposé s'annuler totalement quand on roule.

Un confort remis à (haut) niveau ? Au vu du prix âˆ' élevé âˆ' des modulables chez Schuberth, on est en droit d'en attendre un confort irréprochable. L'intérieur est à nouveau sans couture, un concept qui a fait ses preuves depuis le M1. En revanche, le tissu Coolmax (pour évacuer la transpiration) recouvre à présent chaque élément : la jugulaire profite d'un épais coussin et même les sangles du système anti-basculement AROS se trouvent complètement enveloppées. Les canaux prévus pour laisser passer les branches de lunettes ont été élargis. Enfin, et il s'agissait sans doute de la mesure la plus incompréhensible sur l'ancienne version : la lentille Pinlock fournie pour lutter contre la buée est désormais une Pinlock 120, le haut de gamme de la marque néerlandaise, qui dispose d'un vrai joint en silicone et pas du simple débord en plastique qu'on trouvait jusqu'ici sur les casques allemands et qui étaient bien en peine de tenir le coup en cas de vrai coup de froid. La mentonnière se relève par l'intermédiaire d'un large bouton central, qui sera apprécié par les droitiers comme les gauchers, tout comme les ergots pour relever l'écran principal.

Disponible du XS jusqu'à un âˆ' assez rare âˆ' 3XL (65 cm), le C4 Pro semble donc signer le retour de Schuberth sur le modulable haut de gamme avec des équipements qui justifient son positionnement tarifaire. Ce qui était nécessaire car la concurrence a profité du relatif désamour suscité par le modèle précédent et la marque doit à présent prouver qu'elle s'est donné les moyens de réussir son retour. Bon point, les décos quittent également le registre des années 80, même si, dans cette catégorie, la majorité des utilisateurs opte pour les teintes unies.

Casque modulable Schuberth C4 Pro : Les caractéristiques

Type : modulable

Coque : Fibre de verre

Système de fermeture : micrométrique

Usage : route

Poids : 1 660 g

Second écran solaire : oui

Lentille anti-buée : Oui, Pinlock 120

Bavette anti-vent : oui

Intérieur démontable et lavable : oui

Système AROS anti-basculement du casque en cas d'accident

Pré-équipé pour un système de communication (micro, oreillettes et antennes intégrés)

Ventilations (entrées) : 2

Ventilations (extracteurs) : 0

Tailles de casques : XS, S, M, L, XL, XXL, 3XL

Prix : 599 ₠(uni), 699 ₠(déco)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.